Partagez | 
 

 GAELLA ɤ “light me up.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gaella Coghlan
drag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4

avatardrag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4




Pseudonyme : MoonOfBlood.
En ville depuis le : 12/01/2015
Nombre d'insultes postées : 47
Crédits : ruines. (avatar), alaska (sign), warriors (icons), Florence + The Machine (lyrics).
Célébrité : Rose Byrne.
Âge du personnage : 1 580 ans, la trentaine en apparence.
Métier : Mécène des arts, peintre à ses heures perdues.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Neutre bon.
Statut : Bêta dominante, membre du clan Coghlan.
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 0:04



Gaella Coghlan
“YOU GAVE ME PEACE, IN A LIFETIME OF WAR”

âge
1 580 ans - 32 ans d'apparence.
origine
monde d'en bas.
orientation
neutre bon.
niveau
4.



∫ funeral of hearts and a plea for mercy

Nom & Prénom + Gaella, le mot avait longuement roulé sur sa langue, elle avait savouré sa saveur et les promesses qu’il apportait, elle avait adoré sa sonorité dès qu’elle l’avait entendu. Gaella, c’était un simple mot qui s’était ensuite transformé en prénom. Son prénom, donné par son âme sœur il y a plus de mille ans. Elle n’aurait jamais pu rêver plus fabuleux baptême que celui donné par son aimé. Le nom de Coghlan fut cette fois-ci choisi lorsqu’ils ont compris la nécessité d’avoir le même patronyme. Ce n’est qu’après s’être mutuellement concertés qu’ils se sont arrêtés sur ce choix. Cela la rend toujours immensément fière de constater que ses enfants portent le même nom qu'elle et son loup. Ils sont une famille, là où seules les meutes semblent régner.  Métier +  Mécène depuis des années, sous différents pseudonymes, elle est extrêmement douée lorsqu'il s'agit de mettre en valeur de nouveaux talents. Elle privilégie les peintures aux sculptures, étant elle-même une artiste accomplie dans ce domaine. Un pinceau en main, Gaella peut réécrire toute une histoire. Rang + Techniquement bêta et dominante, elle se considère en réalité bien plus que ce que son statut officiel dit. C'est une mère, une protectrice, une amie, une confidente, une amante. C'est une stratège, une guerrière, une peintre et une épouse. Au sein des Coghlan, il n'y a personne qui oserait défier son autorité, et pourtant nul n'est obligé de la suivre. Allégeance + En ce qui concerne les membres de sa petite communauté, Gaella leur est entièrement dévouée. Ils sont bien plus qu'une meute, ils sont une famille. Chaque décision se voit d'être examinée par chaque membre avant d'être approuvée. Néanmoins, dès qu'il s'agit de courber l'échine face à l'Ulfric officiel, elle aurait tendance à se sentir d'humeur plus rebelle ; toutefois elle le serait si elle était jeune et impétueuse. Elle sait que défier Achaïus maintenant qu'il est au sommet de la hiérarchie ne ferait qu'engendrer plus de tensions chez les lycanthropes, alors elle fait semblant, parce qu'au fond cela lui suffit. Un simulacre d'obéissance, et il les laisse tranquille. Cependant, à ses yeux de femme et de louve, Eoin ferait un bien meilleur leader pour toute leur race et elle ne manque jamais de lui faire savoir son avis sur ce point, même si elle respecte au final sa décision.Traits de caractère + Votre réponse ici. Il en faut cinq, ni plus ni moins, qualités et défauts. Libre à vous d'en faire plus, de rédiger ou de présenter le tout sous forme de tirets.


∫ You are the witness of change

NIVEAU 1 + Métamorphose, Régénération cellulaire,
et Insensibilité au feu.
NIVEAU 2 + Cautérisation, Sens et forces accrues.
NIVEAU 3 + Contrôle des plantes, Vitesse accrue.
NIVEAU 4 + Communion.

maîtrise : en plus de mille ans d'existence, Gaella a su apprendre à maîtriser les capacités qui étaient siennes. Être une louve n'est pas un état qu'elle a dû découvrir puisque c'est ainsi qu'elle est née – c’est plutôt le fait d’être humaine qui était une nouveauté pour elle. Ainsi elle n’imaginerait pas un seul instant passer une journée entière sans user des habilités dont elle dispose, ou une semaine sans se transformer. Son toucher, ainsi que son ouïe, sont légèrement plus développés que ses autres sens. Très à l’aise avec sa nature, elle n’est pas pour autant impotente en société, se révélant nettement plus à l'aise en compagnie d'humains que l'on pourrait le soupçonner vu son âge et sa nature.


∫ when you came in, the air went out

Gaella a l’âme d’une artiste, c’est l’une des premières choses qu’elle a découvert lorsqu’elle a commencé à se mêler aux humains. Elle s’est prise de passion pour l’art, principalement pour la peinture. Cette façon qu’avaient les mortels d’exposer ainsi leurs sentiments, leurs pensées, leurs regrets et leurs espoirs la fascinait – et la fascine toujours. Elle trouve que c’est une variante à l’immortalité, une façon de rester dans les mémoires pour toujours en laissant son empreinte. Chaque tableau représente à ses yeux un morceau du peintre, un fragment de lui-même. Il lui a fallu du temps avant d’oser se lancer dans ce domaine, mais aujourd’hui elle se révèle être très douée. Passant d’un style à un autre selon les époques, elle peint régulièrement, toutefois elle n’expose jamais ses œuvres. Eoin tente de la convaincre d'entrer sous la lumière des projecteurs, mais il semblerait qu'elle partage avec son fils aîné un goût immodéré pour son jardin secret. ɤ Sur une note moins joyeuse, Gaella est peu fertile. Peut-être cela vient-il de sa condition de louve, ou encore de son grand âge, mais elle a toujours eu du mal à tomber enceinte. Quant aux fois où elle l’a été, elle a généralement perdu l’enfant ; seuls Ezechiel et Caleb ont survécu, c'est pour cela qu'elle brûle tellement d’envie de les protéger et qu’elle souffre autant de les voir se déchirer. Avec le temps, sa peine s’est amoindrie et, inquiet pour sa santé, Eoin a refusé qu’elle tente de retomber enceinte. Néanmoins, le désir de materner reste très présent en elle, c’est la raison pour laquelle elle a accepté Tòmas, puis Sorcha dans leur famille et qu’elle veille sur Steppe comme si c’était sa propre fille. En son fort intérieur, Gaella ne désespère pas de convaincre son époux qu’il serait temps que leur petite meute s’agrandisse… ɤ Bien qu’elle déteste les disputes, elle n’a jamais hésité à démontrer son autorité sur ses enfants – qu’ils soient biologiques ou non. En règle générale, Gaella essaie toujours de discuter avant d’entamer quoi que ce soit d’hostile. Ainsi, elle n’élève que rarement la voix, mais ses colères sont mémorables. Patiente et compréhensive, elle a longtemps cru qu’éduquer sa progéniture dans un environnement paisible contribuerait à ce qu’ils grandissent bien et que cela apaiserait les tensions entre eux. Finalement, c’est plutôt loin d’avoir fonctionné entre ses deux aînés. Chaque fois qu’elle les voit dans la même pièce, tantôt s’ignorant, tantôt se disputant, elle a l’impression d’avoir été une mauvaise mère et cela la ronge de l’intérieur. Ses tentatives pour arranger la relation entre ses fils se sont toujours soldées par des échecs, mais elle n’a pas pour autant baissé les bras. Elle a vécu la révolte des lycanthropes… qu’est-ce quelques années de guerres fraternelles comparé à ça ? ɤ  Sportive et énergique, Gaella a pris l’habitude d’aller régulièrement faire des joggings matinaux durant lesquels elle entraîne parfois Eoin dans son sillage. Elle adore le faire grogner de mécontentement, surtout lorsqu’elle sait qu’il ne peut pas résister à ses demandes faites avec une voix de velours et un regard de braise. D’un autre côté, elle n’est pas non plus capable de lui dire non souvent… En plusieurs centaines d’années, elle est parvenue à s’initier à de nombreux sports de combat, ce qui la rend bien plus dangereuse qu’il n’y paraît. Seulement, la belle compte énormément sur son image de mère douce et aimante et garde ce genre d’atout dans sa manche au cas où le besoin s’en ferait sentir. Peut-être qu’un jour il faudra qu’elle aille passer un round ou deux avec Caleb et Ezechiel pour qu’ils consentent à l’écouter plus de deux minutes sans lever les yeux au ciel. Et oui les garçons, maman peut encore vous botter les fesses ! ɤ Sa nature de louve fait qu’elle tient énormément à sa famille, bien plus que de raison en réalité. Une simple humaine ne comprendrait pas les liens qui l’unissent à chaque membre, pas plus qu’elle ne saisirait l’honneur qu’ont reçu Tòmas, Sorcha et Steppe en étant acceptés comme ‘enfants adoptifs’ symboliques. Aucune décision ne saurait être prise sans avoir écouté l’opinion de chacun. Bien qu’il n’y ait nul doute quant à la position d’Alpha d’Eoin, ce n’est pas une hiérarchie. Ce n’est pas une simple meute. Ils sont une famille, dans tous les sens du terme. Elle tuerait pour les siens. Elle mourrait pour les siens. ɤ Gaella n’excède jamais trois jours sans transformation, au-delà de ça elle devient nerveuse et à fleur de peau. Parce qu’elle est née louve, elle ne se sent en parfaite condition que lorsqu’elle laisse la bête prendre le dessus. D’autant plus lorsqu’elle est entourée des siens, ou même juste de son époux. D’ailleurs, c’est lors des moments qu’ils passent rien que tous les deux, sous cette forme, qu’elle se sent le mieux. Légèrement plus petite et bien plus fine qu’un mâle, c’est une superbe louve dont la fourrure sombre brille de quelques reflets auburn dans la lumière du jour. Là où Eoin incarne la force et la pureté, elle est la grâce et les ténèbres. Ses iris prennent une teinte plus vive, proche de l’or ; très intuitive et agile, c’est une excellente combattante qui se révèle étonnamment endurante. Lors des combats, elle préfère toujours porter le premier coup si c’est possible, de préférence à un point vital. Attaques-éclairs et observation sont ses maîtres mots. Si elle sent qu’elle n’aura pas l’avantage physique sur son adversaire, elle fera en sorte de l’épuiser pour qu’il devienne vulnérable et pouvoir ainsi avoir le dessus. Elle est aussi plus rapide que la normale, probablement grâce à sa corpulence. ɤ Elle abhorre l'odeur du chocolat, ce qui n'est pas sans rappeler qu'il est nocif aux canidés. Adepte du café et du thé, elle laisse néanmoins la préparation de ce dernier à Eoin ; elle apprécie le regarder préparer chaque étape de la confection comme s’il s’agissait d’un quelconque rituel. Elle trouve cela apaisant. Elle ne sort généralement pas lorsqu’il pleut averse, parce qu’elle n’aime pas être mouillée ; elle trouve qu’elle ressemble à un chien ayant manqué de se noyer, le comble pour une louve. C'est donc davantage une question d’ego, d'autant plus qu'elle apprécie sortir après qu'un orage se soit déchaîné sur les terres du manoir. Autre fait météorologique notable, elle n’apprécie pas les températures trop élevées et adore au contraire la neige. Elle a trois tableaux qui représentent leur manoir d’Iverness sous un manteau immaculé, un spectacle dont elle ne se lasse jamais. Une dernière occupation à signaler, la lecture des journaux de son amant. C’est devenu une habitude pour eux, une tradition à laquelle elle se soumet volontiers. Comme celle qui consiste à courir ensemble sous leur forme lupine, ou encore ces deux fois par an où elle doit le supplier pour qu’il veuille bien poser pour elle dans une de ses œuvres. Elle connaît les contours de son visage et de son corps par cœur, mais elle adore avoir ce genre de petites victoires sur lui. Un plaisir qu’il lui refuse rarement. ɤ Il faut bien parler d’Achaïus et des trois mémorables fois où il lui a fait la cour… si tant est que l’on peut appeler ça ainsi. Dès l’instant où elle a dévoré la chair de cette femme, des centaines d’années plus tôt, elle a su qu’un lien indestructible la liait à une autre personne. Et elle a su qu’il s’agissait d’Eoin à partir du moment où leurs regards se sont croisé. Elle l’aime d’un amour profond, éternel, passionnel. C’est un amour qui a traversé les ans sans jamais faiblir. Difficile donc pour Achaïus de rivaliser avec pareil sentiment. Il avait beau essayer, elle ne posa pas une seule fois les yeux sur lui de la façon dont elle le faisait avec Eoin. Elle sait que cela a rendu le lycanthrope fou de rage, mais elle ne le regrette pas. Elle ne pourra jamais aimer un autre homme que celui qui partage déjà sa vie. Et quoi qu’en disent les proverbes, leur envie l’un de l’autre ne cessera pas d’exister. ɤ Elle respecte la décision d’Eoin d’avoir refusé de devenir Ulfric, mais elle persiste à penser qu’il aurait fait un bien meilleur leader qu’Achaïus. Toutefois, ce compromis leur laisse le privilège de diriger leur famille comme ils l’entendent et jusqu’ici, cela a plutôt bien fonctionné. Ils font semblant de courber l’échine, d’être loyaux envers la meute, alors qu’en réalité ils ne vivent que pour eux. Seulement, Gaella n’est pas dupe, elle sait que cela n’est que temporaire. Il y aura un temps où Achaïus demandera plus, où il ne se satisfera plus de faux-semblants, où il deviendra encore plus arrogant et envieux qu’il ne l’est. Elle se tiendra aux côtés d’Eoin lorsque ce moment viendra et elle se battra pour leurs convictions.  ɤ En dépit de l'habitude des lycanthropes de dévorer la viande sans prendre la peine de la cuire, la louve s'est appliquée à apprendre quelques recettes afin de satisfaire l'appétit de potentiels invités. Pour le moment, c'est surtout Steppe qui bénéficie de ses maigres talents. Par contre, Gaella n’est pas du tout douée lorsqu’il s’agit d’assembler des meubles ou de suivre des instructions ; elle ne suit généralement pas les recettes à la lettre, se laissant aller à un peu de fantaisie. Comme avec l’art, en réalité. Elle sait aussi jouer du piano, mais c’est le seul instrument qu’elle maîtrise. Il faut dire qu’elle a eu le temps d’apprendre.


∫ let's play the blame game

Pseudonyme + MoonOfBlood again. Âge + Toujours le même ! Fréquence de connexion + Inchangée. Groupe + Lycanthropes I love you . Crédits + Subrosa pour l'avatar, tumblr pour la bannière.

Code:
[color=crimson][b]rose byrne[/b] • gaella coghlan[/color]


howl at the moon.
My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl. @ ALASKA.


Dernière édition par Gaella Coghlan le Mar 13 Jan 2015 - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gaella Coghlan
drag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4

avatardrag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4




Pseudonyme : MoonOfBlood.
En ville depuis le : 12/01/2015
Nombre d'insultes postées : 47
Crédits : ruines. (avatar), alaska (sign), warriors (icons), Florence + The Machine (lyrics).
Célébrité : Rose Byrne.
Âge du personnage : 1 580 ans, la trentaine en apparence.
Métier : Mécène des arts, peintre à ses heures perdues.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Neutre bon.
Statut : Bêta dominante, membre du clan Coghlan.
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 0:04

YOU SHOW THE LIGHTS THAT STOP ME TURN TO STONE



∫ the road to darkness is a journey

Sous ses gestes aériens, un tout nouvel univers prenait forme. A l’aide de techniques acquises durant deux siècles, la peintre transposait sur la toile des souvenirs venus d’un autre temps. Chaque fois qu’elle fermait les paupières, une scène se déroulait et elle pouvait à nouveau ressentir la douleur d’une blessure, la tendresse d’une caresse ou la colère d’une confrontation. Gaella disposait d’une multitude de tableaux qui prenaient lentement, mais sûrement, la poussière dans des pièces de leur manoir ; des œuvres qui représentaient le plus souvent des monceaux épars de son passé, souvent du monde d’en-haut et rarement de son plan d’existence d’origine. Tout comme elle parlait très peu de ce qu’elle avait vécu avant sa prise de conscience, elle ne mentionnait pratiquement jamais la période de guerre atroce qui avait suivi la rébellion qu’ils avaient mené contre les Démons… Les seules époques qu’elle s’autorisait à dépeindre étaient principalement liées à leur alliance avec les sorciers, à leur victoire, à leur paix durement acquise, et à tout ce qui était arrivé ensuite. La révolte, les combats, la traque des derniers Démons s’étant sournoisement glissés parmi le peuple du monde d’en-haut… Tout cela, elle l’avait remisé au fond de son esprit, ne gardant ces souvenirs en elle que parce qu’ils étaient une partie d’elle, qu’elle le veuille ou non. La naissance de Caleb l’avait aidée à travailler sur ce point, à se reconstruire une nouvelle vie, une nouvelle identité loin d’Achaïus et de ses idées archaïques, loin des Sorciers, loin de tout. Pas une seule fois Gaella n’avait regretté la décision d’avoir redressé l’échine face aux Démons esclavagistes, mais elle avait refusé que cette guerre ne la change. Et sa volonté était forte.

Habituellement, la louve profitait de longues après-midi pluvieuses pour se ressourcer dans son atelier où régnaient mille et une senteurs de gouaches, d’encres, de mines de crayons écrasées sous les semelles, de peinture qui sèche lentement. Aujourd’hui cependant, un beau soleil d’hiver brillait, baignant la pièce dans une tiède et lumineuse atmosphère propice à d’intenses réflexions. Présente dès les premières lueurs de l’aube, elle n’avait pourtant saisi son pinceau que de longues minutes plus tard, plongée dans ses souvenirs et ses pensées. Hier soir encore, Eoin s’était réveillé en sursaut, tourmenté par des scènes de leur passé. Elle était la seule à savoir apaiser ses craintes aussi efficacement, chose qu’elle appréciait faire afin de l’aider à se sentir plus serein. Il était de son devoir de l’épauler chaque jour, parce qu’elle l’aimait et parce qu’elle croyait en lui plus qu’en quiconque.

Alors que cette pensée brillait fugacement dans son esprit, elle donna son premier coup de pinceau. Rapide, précis, le trait bleu nuit scinda le tableau. Elle savait ce qu’elle allait peindre, à présent. Concentrant ses souvenirs sur les moments passés auprès d’Eoin – et ils étaient diablement nombreux – la louve s’imprégna des sentiments qu’ils provoquaient en elle. Joie, passion, mélancolie, enthousiasme, désir, amusement, avec un brin de provocation et, néanmoins, une complète harmonie. Elle n’aurait su dire combien de temps s’écoula entre ce premier geste et l’instant où elle perçu un grincement familier. « Il faudra faire quelque chose pour cette porte… » Le ton se voulait joueur, la voix bruissant dans le silence matinal avec la légèreté du velours. Gaella, même privée de tous ses sens, aurait été capable de reconnaître d’emblée l’homme qui venait de s’introduire dans son jardin secret ; il était une partie d’elle, la seconde moitié de son âme, son loup. Elle étouffa un grondement de plaisir lorsqu’il glissa ses bras autour de sa taille en posant sa tête dans le creux formé entre son cou et son épaule. Son souffle chaud venait se perdre entre les mèches éparses de l’artiste, qui s’entêtait à terminer sa toile malgré la distraction évidente qu’il représentait pour elle. « Tu m’as manqué, » concéda-t-elle dans un murmure, un sourire au bout des lèvres. Il sentait encore leurs draps, le sommeil, les cauchemars et… et elle-même. Leurs odeurs s’entremêlaient avec délicatesse, se complétaient. Elle frotta le bout de son nez contre sa mâchoire. « Ta présence nuit à ma créativité, tu sais ça ? » « Je n’ai absolument rien fait, pourtant. » Les roulements rauques de son chuchotement vinrent lui chatouiller la peau, lui arrachant un sourire conquis. « Fais l’innocent. Je comprends mieux de qui nos fils tiennent leurs mines ébahies lorsqu’ils sont confrontés à leurs fautes.  »

Avec une sorte de grognement, bien plus proche du loup que de l’humain, Eoin resserra sa prise autour d’elle. Elle puisa dans sa chaleur corporelle un certain réconfort, un apaisement qui se communiqua jusqu’aux limites de son esprit. D’aussi loin que remontent ses souvenirs d’être intelligent, il avait toujours eu cet effet-là sur elle – c’était, sans surprise, quelque chose de mutuel qu’ils se prodiguaient presque inconsciemment. Leurs loups ne se sentaient en sécurité qu’en présence l’un de l’autre. Son pinceau se perdit dans un pelage d’un noir aux reflets fauves. « J’ai fait du café.  » Après un long moment de silence, il se manifesta à nouveau de la façon la plus délicate possible. Elle savait qu’il avait les yeux rivés à la toile, qu’il percevait les sentiments qu’elle y avait insufflé et qu’il les ressentait également. Ce n’était pas seulement un tableau pour elle, issu de son passé tortueux : celui-ci était pour eux. Elle parsema de lueurs argentées. « Il y avait des étoiles filantes.  » Elle acquiesça en silence, ses lèvres s’étirant en creusant ses joues. L’œuvre arrivait à son terme. Encore quelques fils d’or mêlés aux poils blancs, puis ce serait terminé. Eoin cueillit un baiser au creux de son cou, la faisant immédiatement frissonner. Elle grogna de contentement, se délestant de la palette et du pinceau avec la satisfaction d’être parvenue à retranscrire l’exact moment ancré dans sa mémoire. « Tu comptes l’accrocher quelque part ?  » « Non.  » Elle le laisserait ici, entre deux autres toiles peintes, parce qu’elle appréciait de pouvoir déambuler dans sa pièce en ayant le sentiment de revisiter des périodes de son passé. Toutes les réminiscences n’étaient pas aussi belles que celle-ci, mais elles valaient le coup d’œil. Gaella partageait avec Ezechiel le besoin de maintenir une zone de sûreté, de secrets, une où elle pouvait se réfugier si elle en avait besoin et qu'elle ne partageait qu'avec Eoin. « Mais j’aimerai bien avoir un peu de café.  » Daignant enfin se retourner vers lui, elle captura son visage entre ses paumes pour le dévisager avec intensité. Satisfaite de son examen, elle se hissa sur la pointe de ses pieds nus pour lui dérober un langoureux baiser. « Bonjour, au fait.  » Ses prunelles s’illuminèrent. Se faufilant entre les bras puissants du lycanthrope, elle glissa sa patte dans la sienne pour l’attirer à sa suite. « Allons prendre ce café…  » La porte se referma sur eux avec son grincement désormais caractéristique, couvrant à peine le doux rire de Gaella.


howl at the moon.
My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl. @ ALASKA.


Dernière édition par Gaella Coghlan le Lun 19 Jan 2015 - 6:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageMar 13 Jan 2015 - 0:18




Et voilà la plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Gaella Coghlan
drag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4

avatardrag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4




Pseudonyme : MoonOfBlood.
En ville depuis le : 12/01/2015
Nombre d'insultes postées : 47
Crédits : ruines. (avatar), alaska (sign), warriors (icons), Florence + The Machine (lyrics).
Célébrité : Rose Byrne.
Âge du personnage : 1 580 ans, la trentaine en apparence.
Métier : Mécène des arts, peintre à ses heures perdues.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Neutre bon.
Statut : Bêta dominante, membre du clan Coghlan.
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 0:22

Rien que cet accueil valait largement l'attente liée à la réouverture. I love you

les coghlan domineront le monde \o/


howl at the moon.
My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 0:25

Maman bigpup
J'adore le début de ta fiche <3 T'écris biiiiien !
Juste un petit truc au niveau de l'alimentation : http://oxymore.bbfr.net/t463-2-specificites huuuu


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
Gaella Coghlan
drag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4

avatardrag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4




Pseudonyme : MoonOfBlood.
En ville depuis le : 12/01/2015
Nombre d'insultes postées : 47
Crédits : ruines. (avatar), alaska (sign), warriors (icons), Florence + The Machine (lyrics).
Célébrité : Rose Byrne.
Âge du personnage : 1 580 ans, la trentaine en apparence.
Métier : Mécène des arts, peintre à ses heures perdues.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Neutre bon.
Statut : Bêta dominante, membre du clan Coghlan.
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 0:28

Mon fils adoré. I love you Casse-pieds, mais adoré quand même. bigpup
Mea culpa pour l'alimentation, pour ma défense j'avais écris tout ça sans les annexes à portée de main, y'a plus de six mois presque. touffi Je m'en vais corriger ce faux-pas.


howl at the moon.
My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 0:31

C'est mwa le meilleur de toute façon ! *câlin*
t'inquiète je comprends, on a changé et complété beaucoup de choses huuuu


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
Gaella Coghlan
drag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4

avatardrag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4




Pseudonyme : MoonOfBlood.
En ville depuis le : 12/01/2015
Nombre d'insultes postées : 47
Crédits : ruines. (avatar), alaska (sign), warriors (icons), Florence + The Machine (lyrics).
Célébrité : Rose Byrne.
Âge du personnage : 1 580 ans, la trentaine en apparence.
Métier : Mécène des arts, peintre à ses heures perdues.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Neutre bon.
Statut : Bêta dominante, membre du clan Coghlan.
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 0:42

*le gratouille entre les oreilles*
Merci pour la compréhension, hop, tout est modifié pour le coup. I love you


howl at the moon.
My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 10:41

Comme c'est juste parfait pour l'instant heartt
Ne mettez pas tata en colère. Please. mdr



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageMar 13 Jan 2015 - 17:32

Gaella Coghlan a écrit:
les coghlan domineront le monde \o/

/rire gras.

Je ne vais peut-être pas te souhaiter la bienvenue, je crois même que tu étais là avant moi, ce serait chié. Mais j'adore le personnage, j'ai hâte de voir ce que ça va donner en jeu. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 22:06

OH! Gaella avec Rose huuuu huuuu
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageMer 14 Jan 2015 - 8:52

J'espère que tu te plairas bien parmi nous ! Nous ne mangeons pas les nouveaux (enfin, rarement...) et nous apprécions le sang frais... En tout cas, bon courage pour ta fiche et ton installation et au plaisir de te croiser sur le forum !  happy
Revenir en haut Aller en bas
Gaella Coghlan
drag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4

avatardrag my teeth across your chest to taste your beating heart ƒ 4




Pseudonyme : MoonOfBlood.
En ville depuis le : 12/01/2015
Nombre d'insultes postées : 47
Crédits : ruines. (avatar), alaska (sign), warriors (icons), Florence + The Machine (lyrics).
Célébrité : Rose Byrne.
Âge du personnage : 1 580 ans, la trentaine en apparence.
Métier : Mécène des arts, peintre à ses heures perdues.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Neutre bon.
Statut : Bêta dominante, membre du clan Coghlan.
Capacités et inventaire :

MessageLun 19 Jan 2015 - 5:22

Cermait • /lui mordille ses genoux cagneux.
Mais si, souhaite-moi quand même la bienvenue vieux débris. huuuu C'est toujours sympa comme attention, qu'importe que ce soit sur un second compte ou pour un premier.

Abaigeal • Han, merci Aby. I love you
T'es tellement belle avec Eva qu'il fallait bien que je me mette à la hauteur. hehe

Leopoldt • Merci papi Leo ! evil


howl at the moon.
My fingers claw your skin, try to tear my way in. You are the moon that breaks the night for which I have to howl. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Coghlan
I do not find my place in the darkness + flesh and blood

avatarI do not find my place in the darkness + flesh and blood




Pseudonyme : GURGI #justine
En ville depuis le : 08/07/2013
Nombre d'insultes postées : 100
Crédits : HOLLOW BASTION
Célébrité : EDDIE REDMAYNE
Âge du personnage : ENTRE 7 000 ANS ET 10 000 ANS
Métier : LES OREILLES DU ROYAUME OFFICIEUSEMENT, DOMESTIQUE ATTITRÉ DU PRINCE V'LANE.
Identité : GULLIVER SIMMONS


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : LOYAL BON
Statut : BASSE-CASTE
Capacités et inventaire :

MessageLun 19 Jan 2015 - 10:27

MÔMAAAAAAN bigpup
Il faut qu'on établisse notre lien comme il se doit love
rebienvenue, superbe fiche !



les ogres c’est comme les oignons
Excusez-moi ma belle de vous cueillir de si bon matin, mais c’est moi le plus cueilli des deux. — Dis donc toi, faudrait peut-être que t’investisses dans les cachous parce que t’as une haleine de chiottes !

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 19 Jan 2015 - 14:33

Awn. La maman-loup est enfin toute belle et toute prête.
Trop hâte de la voir en jeu. (et je veux je veux je veux je veux le susu Eoin/Gaella. huuuu )
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageLun 19 Jan 2015 - 15:33

alléluia
Tu es validé(e) ! Bienvenue chez les fous !

Ta fiche est parfaite... RAS. J'ai pas grand chose à dire dessus franchement, j'ai adoré la lire puis Gaëlla quoi, tu l'as trop bien décrite. huuuu bigpup

Mon enfant, il va falloir passer au ravitaillement afin de prendre des forces pour la suite. Oui ta fiche est enfin bouclée. Oui il y a encore quelques étapes obligatoires. ET ON NE SOUFFLE PAS SINON TU N'AURAS PAS DE COOKIE !


Dans un premier temps, je t'invite à aller réclamer tes dàn, parce que bon. Tu as tout de même tout bien écrit et tout bien compris. En plus, ils te seront bien utiles pour l'évolution de ton personnage. Voilà, clique sur le lien et imprègne-toi du fonctionnement que les méchantes fondatrices ont imaginé. Ensuite, tu peux compléter ton profil, c'est toujours cool ! Il te faudra également consulter les registres pour poster tes différentes demandes. Sinon tu seras invisible dans la hiérarchie, sans emploi et sans le sou. C'est triste. Enfin, n'hésite pas à utiliser les formulaires mis à ta disposition pour ton manuscrit et ton journal qui te permettront d'élaborer tes liens, programmer tes futurs rp, recenser tes objets, etc. (En plus ça rapporte des dàn)

Garde à l'esprit que tu es parmi nous pour t'amuser, passer du bon temps. Non pas de massage dispensé par l'équipe administrative. FAUT PAS POUSSER MÉMÉ !



N'oublie pas : Pas de dàn pas de chocolat pouvoirs !


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Contenu sponsorisé







Message

Revenir en haut Aller en bas
 

GAELLA ɤ “light me up.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GAELLA ɤ “light me up.”
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» Lucky Light
» Moon Light [Pouffy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∫ burn your life now :: i'm feeling good-