Partagez | 
 

 ◭ hear now the words of the witches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageDim 11 Jan 2015 - 10:33



Abaigeal McLean
THERE'S SOMETHING INSIDE YOU, IT'S HARD TO EXPLAIN, THEY'RE TALKING ABOUT YOU BOY

âge
34 ans - en réalité, 284 ans
origine(s)
écossaise
orientation
chaotique bon
magie
médium/immortel
niveau
4




∫ funeral of hearts and a plea for mercy

Nom + MACLEAN, NÉE Ó RIAIN, malgré la fin chaotique de son mariage, Abaigeal ne s'est jamais posé la question quant à reprendre son nom de jeune fille. Prénom(s) + ABAIGEAL ROISIN Métier + HISTORIENNE, Abaigeal donne aussi des cours parfois à Liverpool et des conférences plus rarement. Allégeance + Les relations entre Abaigeal et le Haut-Conseil ont toujours été conflictuelles. D'un naturel rebelle encouragé par son éducation qu'elle jugeait injuste, la médium a rapidement provoqué le Haut-Conseil, lui tournant plus clairement le dos en se mariant en cachette avec Graham MacLean et en prenant partie pour les lycanthropes. Néanmoins, lorsque Graham s'enfonça dans la magie noire, Abaigeal prit la lourde décision de s'allier au Haut-Conseil pour le stopper engendrant des conséquences funestes. Avec l'âge, Abaigeal s’assagit alors et ses relations avec le Haut-Conseil se pacifièrent. Pour autant, elle ne se considère pas réellement comme leur alliée principale. Traits de caractère + AVENTUREUSE, RANCUNIERE, PERSUASIVE, JOUEUSE, CHARISMATIQUE, FORTE.


∫ You are the witness of change

NIVEAU 1 + Enchantement, médiumnité, clairvoyance
NIVEAU 2 + Psychométrie, champ de force
NIVEAU 3 + Télépathie, électrokinésie
NIVEAU 4 + Marionnettiste

maîtrise : Totale. Si les débuts ont parfois pu être rudes, Abaigeal a pu compter sur sa discipline et sa persévérance pour maîtriser au mieux ses pouvoirs.  Les guerres et son rôle d'Immortelle auront ensuite fini d'asseoir sa réputation et ses compétences. Pourtant, à une période, Abaigeal a connu des faiblesses. Forcée d'assister à la chute et mort de son amour éternel, enceinte de surcroît, la peine et la peur l'affaiblirent légèrement, sans pour autant que son statut ne soit remis en question. Aujourd'hui, et depuis que Graham est parti en paix, aucun écart n'est à déplorer. Pas un seul.


∫ when you came in, the air went out

16 AVRIL 1730 + Naissance en Ecosse, dans un petit village du nord du pays, dernière enfant de la famille et seule fille après quatre frères. Abaigeal aura eu une enfance posée durant laquelle elle aura amèrement jalousé ses frères bien plus libres et ayant accès à des activités qu'elle jugeait bien plus passionnante.
1746 + Tout juste âgée de seize ans, Abaigeal fit la connaissance de Graham MacLean de deux ans son aîné. Elle tombe sous le charme de ce jeune nécromancien charismatique et aventureux, représentant pour elle la vie qu'elle désire. Malgré les réticences de sa famille de part leur crainte concernant ses pouvoirs, ils entament une relation et se voient en cachette.
22 JUIN 1747 + Abaigeal s'enfuit du domicile familial pour rejoindre Graham avec lequel elle se marie, liant leurs vies et leur sang jusqu'à la mort. S'en suit une vie plus ou moins décousue mais heureuse durant laquelle ils auront été amenés à se conduire plus ou moins de manière acceptable. Commencèrent alors leurs frictions avec le Haut-Conseil.
1761-1762 + Malgré le silence du Haut-Conseil, Graham et Abaigeal décidèrent de prendre partie auprès des lycanthropes dans la guerre les opposant aux démons. Ils y vécurent et y virent des choses atroces et difficilement supportables qui renforcèrent leurs liens et leur firent prendre conscience de leurs responsabilités. Un an plus tard, ils purent célébrer la victoire mais celle-ci avait un goût amère. Abaigeal y aura cependant gagner un lien d'amitié fort avec Gaella Coghlan, une lycanthrope en qui elle a depuis une confiance aveugle.
1764 + A 34 ans, Abaigeal, ainsi que Graham, se voient offrir le statut d'Immortels qu'ils finirent par accepter. Ils accèdent alors à l'immortalité en échange d'une tâche aux enjeux essentiels. C'est à cette période qu'ils s'installent à Liverpool, lieu du passage où ils vécurent plusieurs siècles en paix. Abaigeal se rendait également très souvent à Inverness pour rendre visite aux Coghlan, entre autres.
1983 + Petit à petit, Graham commence à prendre ses distances et à se murer dans son silence. Le couple commence petit à petit à s'éloigner et ce malgré les tentatives vaines d'Abaigeal. Elle finit alors par découvrir les agissements de Graham et son nouveau penchant pour la magie noire qu'elle garde au départ pour elle, persuadée de pouvoir lui faire retrouver le bon chemin.
JANVIER 1987 + Graham perd son statut d'immortel et Abaigeal découvre qu'il s'adonne alors à des sacrifices humains. A contre-cœur, elle s'allie au Haut-Conseil pour le stopper. S'en suivent plusieurs mois difficiles pendant lesquels le couple se retrouva à quelques rares occasions.
DÉCEMBRE 1987 + Après une année compliquée, Graham est finalement stoppé. Mais au pied du mur, il choisit de se donner la mort. C'est alors qu'il agonise qu'Abaigeal lui annonce être enceinte de trois mois.
JUIN 1988 + Naissance de Steppe à qui Abaigeal choisit de donner le nom de son père malgré les événements passés.


∫ let's play the blame game

Pseudonyme + ruines. (clarisse)  Âge + C'était déjà pas glorieux la première fois alors imaginez aujourd'hui.  touffi  Fréquence de connexion + 5/7 environ Groupe + Sorciers Crédits + Bannière réalisé par mes soins, citation provenant de Nightcall, Kavinsky, Gifs par anneboleyns@tumblr & inconnu.

Code:
[color=crimson][b]eva green[/b] • abaigeal maclean[/color]


Dernière édition par Abaigeal MacLean le Mer 14 Jan 2015 - 19:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageDim 11 Jan 2015 - 10:40




∫ the road to darkness is a journey

CHAPTER ONE + LIFE.
Assise au coin du feu, rapiéçant le vieux pardessus de l’un de ses frères sans grand enthousiasme, Abaigeal n’attendait plus qu’une chose : que ses frères et son père partent à la chasse, activité à laquelle elle n’était jamais conviée ou seulement lorsqu’ils avaient besoin d’une personne pour ramasser les petites proies tombées à terre, et qu’enfin, sa mère se mette à somnoler devant cette broderie sur laquelle elle travaillait tous les après-midis et qu’à ce rythme, elle ne finirait jamais. Ainsi, enfin livrée à elle-même, elle pourrait s’éclipser, discrètement, et faire ce que bon lui semblait, vagabondant dans les bois à la recherche d’une activité qu’elle jugeait légèrement plus attrayante que la couture, le dessin, la musique ou encore la lecture. Elle avait cette envie d’aventure, de voyages, parcourir les terres au-delà des horizons et s’affranchir de ce qu’elle considérait alors n’être qu’une prison : être une femme. Elle voulait être forte, indépendante et que ses choix ne dépendent de personne mais en ces temps et dans son milieu, son destin avait déjà été tout tracé dès sa naissance. Son seul salut venait alors de sa particularité et de celle de sa famille, sorciers depuis des siècles. Elle possédait en elle quelque chose d’unique et se réjouissait parfois de ne pas être une simple humaine qui ne pourrait attendre de la vie que morosité et routine. Ses pouvoirs étaient sa clé et en eux résonnait l’espoir de ne pas devenir ce qu’elle exécrait au plus haut point : une femme, mariée par convenance à un homme sans force ni intérêt et dont le seul but serait de se taire, de tout faire mais surtout de pondre des enfants, de préférence de sexe masculin. Elle ne voulait pas de ça et ne laisserait jamais une telle chose arriver, jamais. D’autant plus à présent. C’était il y a quelques mois, une rencontre, hasardeuse, en lisière des bois alors que la jeune fille avait emprunté le fusil de son frère cadet en cachette pour s’entrainer à viser. Elle avait dessiné une cible plutôt rudimentaire sur le tronc d’un arbre et avait tiré plusieurs fois avant d’être rejointe par un jeune homme certainement surpris de voir une adolescente, fusil à la main et plutôt adroite pour être honnête. Dès le premier regard, Abaigeal l’avait senti. Il était comme elle, tout du moins, pas totalement humain et d’ailleurs, elle n’eu aucun mal à apprendre qu’il était sorcier de sa bouche. Il était grand, beau, légèrement plus âgé qu’elle bien certainement, le regard noir et ensorcelant, un visage auquel on donnerait toute confiance. Dès les premières secondes, Abaigeal était sous son charme et s’en suivirent plusieurs rendez-vous, secrets bien évidemment, que la jeune femme attendait à chaque fois avec un peu plus de ferveur. Il avait tout pour lui, tout ce qu’elle recherchait aussi, représentant l’image même d’un homme fort et aventureux, de ceux avec lesquels la vie est passionnée et pleine de surprise. Elle était amoureuse, elle le sut bien rapidement et lui ne semblait pas si indifférent à son égard mais bien évidemment, il aurait été indécent et farfelu de croire que leurs familles respectives accepteraient cette relation. Parce qu’il était trop fougueux, parce qu’elle était trop peu obéissante et surtout, parce qu’il était nécromancien et que dans la famille de médiums qu’était celle d’Abaigeal, on ne voyait pas d’un bon œil ceux qui avait le pouvoir de réveiller les morts. Mais la jeune fille était têtue et tout ce qui pouvait rendre Graham détestable aux yeux de sa famille, le rendait désirable aux siens. Alors encore aujourd’hui, elle attendait avec impatience de pouvoir s’éclipser pour le retrouver et lorsqu’Abaigeal entendit les premiers ronflements de sa mère, elle se donna une dizaine de minutes avant de prendre le large. Quelques minutes de marche plus tard, elle retrouva Graham dans une lisière, où personne ne pourrait les voir. Alors qu’elle arrivait à sa hauteur, il l’enlaça et déposa un doux baiser sur ses lèvres chétives. Elle le voulait tellement, lui, cet avenir ensemble mais elle savait que jamais on ne lui accorderait. Graham savait tout ça également et depuis quelques jours à présent, il semblait pensif lors de leurs rencontres. Le silence les entourait, ils n’avaient plus besoin de mots depuis un certain temps, profitant simplement de la présence de l’autre et se réjouissant de ces moments à deux. Pourtant, Graham brisa finalement ce silence. « J’ai pensé à quelque chose Abai. » Elle ne répondit pas, attendant tranquillement de connaître les pensées de son amour. « On pourrait partir. Je suis assez âgé pour ça, j’ai appris tout ce que j’avais à apprendre, je peux partir maintenant. Et tu pourrais venir avec moi. Nos familles n’auraient pas leur mot à dire. » Abaigeal en avait rêvé maintes fois, de partir mais elle était encore jeune et malgré son caractère, les zones d’ombre de ce projet était encore un frein pour elle. Pourtant aujourd’hui, c’est Graham qui en parlait, pour la première fois. Il se détacha alors légèrement d’elle, plongeant son regard perçant dans celui de la jeune femme. « Je veux qu’on se marie et puis partir. Ensemble. » Abaigeal sourit mais ne dit rien, elle était heureuse d’entendre de tels propos mais il restait encore une étape à franchir avant ça, une étape que Graham se hâta à passer. « Est-ce que tu veux cela aussi, Abaigeal ? » Elle sourit à nouveau puis l’embrassa, avec passion avant de finalement lui répondre. « Oui, c’est ce que je veux Graham. » Les choses s’enchaînèrent ensuite rapidement et rendez-vous fut pris le lendemain dans la nuit. Abaigeal avait récupéré quelques vêtements et le fusil de son frère, Graham l’attendait déjà face à la résidence Ó Riain, silencieusement monté sur son cheval. Abaigeal le rejoingnit et ils partirent ensuite, chevauchant une bonne partie de la nuit. Le lendemain, ils trouvèrent un sorcier qui les maria et là n’était alors que le commencement de leurs aventures.


CHAPTER TWO + DEATH.
Il était tard, très tard mais comme à son habitude, Abaigeal n'arrivait pas à trouver le sommeil. Elle avait ces périodes où les souvenirs la hantaient, où le passé reprenait le pouvoir sur sa mémoire, l’empêchant de trouver le repos. Elle savait bien qu'après tout, il s'agissait du revers de la médaille, qu'à avoir eu une existence hors du commun, elle ne pouvait dignement pas n'avoir connu que des bons moments. Ils avaient existé cependant mais d'autres bien plus cruels avaient parsemé la vie de la sorcière et si certains restaient de simples souvenirs fugaces et immatériels, d'autres se révélaient bien plus réels. Médium, c'est ce qu'elle était et de ce fait, elle avait comme tous ceux de sa catégorie la possibilité de voir et de converser avec les esprits encore bloqués sur cette terre. Pour certains, l'ignorance était la meilleure des solutions même si d'autres pouvaient se révéler des plus intéressants et agréables. Et puis, il y avait les autres, cette troisième catégorie, ceux que l'on a connu lors de sa vie et qui, en général, ne sont pas là sous les meilleurs auspices. Lorsque Graham s'était donné la mort, qu'il avait agonisé dans ses bras et qu'il avait rendu son dernier souffle, Abaigeal ne s'était rendue compte de rien. Le pouvait-elle seulement ? Elle n'en savait rien mais toujours est-il qu'aveuglée par la souffrance, la déception et ce sentiment horrible de trahison, elle ne s'était rendue compte de rien. Il aura fallu quelques années pour qu'il revienne et qu'il la hante, littéralement. Guidé par ce sentiment constant de trahison et toujours empli de cette colère que la magie noire avait entretenu en lui, l'esprit de Graham était resté bloqué ici et après, très certainement, quelques temps passés à errer sans but, il avait finalement retrouvé des bribes de souvenirs qui l'avait ramené à Abaigeal. Mais pas vraiment avec de bonnes intentions. Ce soir-là, lorsqu'elle le vit pour la première fois, la jeune femme manqua d'échapper les biberons qu'elle tenait à la main. Elle était pourtant habituée, en réalité, à voir des esprits mais jamais elle n'avait vu un visage connu et surtout pas le visage d'un être aimé avec qui elle avait passé plusieurs siècles et qui était parti de manière aussi tragique. Les premières fois, il ne faisait que passer, jetant sur elle un regard noir qui la faisait frémir comme cela n'était jamais arrivé auparavant. Et puis, il avait finit par l’assommer de reproches, de sa voix stridente venant d'outre-tombe, l'accablant pour tous ses maux, passés et présents. Jamais la plaie béante qu'avait causée cette mort ne s'était refermée sur le cœur d'Abaigeal et en revenant, il n'avait fait que l'agrandir encore un peu plus même si cette dernière faisait tout pour ne rien montrer. Et puis, malgré la douleur de le voir ainsi, elle ressentait également  cette envie néfaste de le voir rester, comme si un esprit pouvait combler le vide de celui qu'elle avait perdu et qu'elle était aujourd'hui heureuse de retrouver, en un sens. Tout était compliqué et les années passant, il restait là, bloqué dans cet état permanent de colère, persuadé de n'être en rien fautif de son état. Steppe, elle, grandissait et Abaigeal faisait tout pour le tenir loin d'elle, tant cette vision aurait été effroyable pour une enfant. Mais plus le temps passait et plus Abaigeal peinait à supporter cette situation. Souffrir en silence pour un homme qui la hantait, un homme qu'elle aimait toujours, un homme qui avait toujours été le seul. Il était tard et encore une fois, Abaigeal n'arrivait pas à trouver le sommeil. Steppe dormait, dans la chambre d'à côté. Elle avait fêté son cinquième anniversaire il y a quelques semaines seulement et possédait encore cette innocence précieuse qu'ont les enfants à cet âge. Silencieusement, Abaigeal descendit alors les escaliers de sa maison, à Liverpool, et mit de l'eau à chauffer, espérant qu'une tisane l'aiderait à trouver le sommeil. Ce n'est que lorsqu'elle prit place sur le canapé, lasse, sa tasse d'eau brûlante à la main que Graham fit son apparition. Elle savait bien que c'était sa faute si elle ne dormait pas. Que cela vienne réellement de lui ou non, être hantée n'était pas la meilleure des choses lorsqu'il s'agissait de retrouver les bras de Morphée. Abaigeal resta alors silencieuse et pour une fois, il fit de même. Il était seulement là, ses yeux noirs plongés dans les siens, un regard qu'elle soutenait avec force. « Je t'ai connu plus agréable Graham. En plus de deux cents ans, je t'ai connu bien plus agréable. » Il sourit mais ne dit rien, préférant tourner autour d'elle comme pour la rendre folle, ce à quoi, bien sûr, il échouerait, de toute façon. « Cela va faire plus de cinq ans Graham. N'es-tu pas fatigué d'être ainsi. Avec tant de colère en toi, tant de mensonges aussi. Je t'ai dit la vérité et... » « Ta vérité est FAUSSE ! » crie-t-il alors avec effroi qui ne fit pourtant pas vaciller Abaigeal d'un cil, elle était habituée à présent. « Tu dis ça parce qu'elle t'est trop difficile à entendre. Je te connais trop bien, toi et ton entêtement, cette façon que tu as de toujours croire que tu as raison. Si cela a été le plus souvent vrai par le passé, apprends qu'aujourd'hui tu as tort ! Et c'est exactement pour ça que tu es en colère, car tu étais devenu cachottier, silencieux et malhonnête. Tu avais fait TOUS les mauvais choix ! Ne te souviens-tu donc pas des cris de ces pauvres femmes que tu avais décidé de sacrifier pour des rites inavouables ! Ce n'est pas ce que tu étais, ce n'était pas qui j'aimais ! Tu étais devenu un autre et tout ça ne pouvait pas continuer Graham. » Si son ton avait été posé lors du début de cette conversation, il était devenu plus ferme sur ses dernières paroles. Ce discours, elle le ressassait depuis des années, espérant faire appel à ce qu'il était avant, l'homme droit et intègre qui agissait pour le bien en espérant qu'il puisse lui rappeler ce qui s'était réellement passé. Elle avait l'espoir qu'enfin elle allait y arriver et le silence de Graham, celui qui avant laissait place à des hurlements effrayants lui faisait croire que peut-être, elle était sur la bonne voie. Égoïstement pourtant, elle aurait voulu le garder, continuer de souffrir mais le garder. Pourtant, elle ne pouvait pas décemment s'y résoudre car qui sait quand il irait s'en prendre à Steppe et ça, elle ne pourrait le tolérer. C'est d'ailleurs peut-être pour ça que jamais elle ne lui avait parlé de leur fille. Elle en avait pourtant eu l'envie, après tout, elle était le fruit de leur amour mais elle avait trop peur de lui rappeler l'existence de cette enfant sans défense. Elle le fera, elle se l'était promis mais pas maintenant, pas quand il était toujours guidé par cette haine viscérale.  « Tu ne peux pas rester ici indéfiniment Graham. Pas comme ça. Cette colère te rendra fou et tu emporteras avec toi ceux que tu aimais. Je suis morte avec toi ce jour là tu sais, avec celui que j'aimais et que j'ai du amener à sa perte. Tu étais devenue mauvais Graham, tu aurais fait la même chose pour moi je le sais. Tu dois comprendre et puis partir, trouver la paix. Même si je t'aime. » A ces mots, il avait tourné la tête avec une extrême rapidité en direction de sa femme, les yeux ébahis avant de se ruer sur elle aussi vite que la brise. « C'est FAUX ! Tu m'as tué ! » Abaigeal se leva alors, laissant tomber sa tasse à terre, le regard pointé sur l'esprit de son mari défunt. « ARRÊTE ! ET VAS-T-EN ! Tu dois comprendre Graham ! » Sa voix avait été plus forte, bien plus forte que la normale. Elle aussi était à présent en colère, un état qu'elle ne connaissait que rarement, étant plutôt tempérée dans son comportement. A ses mots, Graham disparut alors, emporté comme un rideau qui volette au vent et c'est à ce moment qu'Abaigeal entendit un craquement et vit alors la porte du salon s'entrouvrir. « Maman ? Tu... tu parles à qui ? » La bouille de Steppe se dessina alors dans la pénombre et Abaigeal, les yeux écarquillés, toujours sous le choc de sa conversation houleuse avec son défunt mari, eut le réflexe de tendre son bras et de pointer son doigt vers l'escalier. « Va dormir, Steppe ! » dit-elle alors avec une voix bien plus dure qu'elle ne l'aurait voulu. La petite fille partit et alors qu'Abaigeal entendait les bruits sourds des pieds minuscules de sa fille dans l'escalier, elle se rassit sur le fauteuil, juste le temps de respirer et d'essuyer une larme sur sa joue. Elle ramassa la tasse gisant sur le sol puis la posa sur la table basse avant de monter elle aussi. Arrivée en haut des escaliers, elle vit alors le rayon de lumière par dessous la porte de la chambre de sa fille. Elle s'y engouffra puis s'assit sur le rebord du lit de Steppe, caressant ses cheveux bruns avec nostalgie, elle avait les mêmes que son père. Elle déposa un baiser sur sa tempe tout en chuchotant. « Ce n'était personne. Excuse moi. » Elle la borda, éteignant ensuite la lumière et atteignant la porte, elle ajouta « Je t'aime. ». Abaigeal retourna alors se coucher et sachant que Graham ne reviendrait pas cette nuit-là, elle s'endormit doucement. Il ne revint ensuite que quelques nuits et finalement, Abaigeal ne le revit plus jamais. Il était en paix à présent, elle le sentait.
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageDim 11 Jan 2015 - 11:08

Maman MacLean ! happy
ça fait plaisir de te revoir par ici ! Very Happy


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageDim 11 Jan 2015 - 16:12

POUSSEZ VOUUUUUUS aaaaaah aaaaaah clap clap
C'est... maaaa.... MAMAAAAAN hug

Ce personnage a trop la classe d'abord, puis Eva, puis la plume de Clarisse. Trop de perfection par ici !



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageDim 11 Jan 2015 - 22:44

Trop de gentillesse surtout huuuu huuuu huuuu
Merci à vous deux *calinssss* love
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 12 Jan 2015 - 0:37

J'aime beaucoup le pv / personnage / avatar / tout. huuuu
Revenir en haut Aller en bas
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 22:15

Merci vieil homme, je suis pas mal intriguée par Cermait aussi de mon côté hehe
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 22:51

alléluia
Tu es validé(e) ! Bienvenue chez les fous !

MAMAAAAAN J'AI RAMÈNE MES COPINES POUR FAIRE LA FÊTE ! Bon ben validée avec plaisir, évidemment aucun problème. Ta fiche est toujours aussi agréable à lire et j'ai hâte d'engueuler maman pour sa disparition et ses directives données sans explications ! Bon par contre, avec la réouverture du forum et le jeu qui débute en 2015, Una n'est plus naît en 1987 mais en 1988. Voilà. La chieuse.

Mon enfant, il va falloir passer au ravitaillement afin de prendre des forces pour la suite. Oui ta fiche est enfin bouclée. Oui il y a encore quelques étapes obligatoires. ET ON NE SOUFFLE PAS SINON TU N'AURAS PAS DE COOKIE !


Dans un premier temps, je t'invite à aller réclamer tes dàn, parce que bon. Tu as tout de même tout bien écrit et tout bien compris. En plus, ils te seront bien utiles pour l'évolution de ton personnage. Voilà, clique sur le lien et imprègne-toi du fonctionnement que les méchantes fondatrices ont imaginé. Ensuite, tu peux compléter ton profil, c'est toujours cool ! Il te faudra également consulter les registres pour poster tes différentes demandes. Sinon tu seras invisible dans la hiérarchie, sans emploi et sans le sou. C'est triste. Enfin, n'hésite pas à utiliser les formulaires mis à ta disposition pour ton  manuscrit et ton journal qui te permettront d'élaborer tes liens, programmer tes futurs rp, recenser tes objets, etc. (En plus ça rapporte des dàn)

Garde à l'esprit que tu es parmi nous pour t'amuser, passer du bon temps. Non pas de massage dispensé par l'équipe administrative. FAUT PAS POUSSER MÉMÉ !



N'oublie pas : Pas de dàn pas de chocolat pouvoirs !



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageMar 13 Jan 2015 - 22:53

J'adore toujours ta fiche <3
Et pour les dàn, ils ont déjà été mis à jour pour toi Smile


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageMer 14 Jan 2015 - 19:43

Vous êtes bien gentilles les filles huuuu (Alors qu'en plus j'ai tout repris comme la feignasse que je suis moustache )
Ah fifille, quelle emmerdeuse! Chronologie modifiée hehe

I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageMer 14 Jan 2015 - 19:47

Tu as bien fait de reprendre Smile mais c'est toujours agréable à lire huuuu
J'aime Abaigeal huuuu


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Contenu sponsorisé







Message

Revenir en haut Aller en bas
 

◭ hear now the words of the witches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» If you can hear me now I'm reaching out to let you know that you're not alone PV
» Hello hello, can you hear me? I can be your china doll if you want to see me fall. ₪ 31 jan, 20h15
» Kotonoha no Niwa (The Garden of Words)
» Can you hear this sound ? [Privé Luna & Elisan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∫ burn your life now :: i'm feeling good-