Partagez | 
 

 Eoin Coghlan - With the wild wolves around you. In the morning, I'll call you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 10 Jan 2015 - 12:32



Eoin Coghlan
I've known it for the longest time
And all of my hopes
All of my words

âge
1600 ans - 35 ans d'apparence
origine
monde d'en bas
orientation
neutre - bon
niveau
4



∫ funeral of hearts and a plea for mercy

Nom + Coghlan. Prénom(s) + Eoin. Le lycan ne pourrait pas d’avantage aimer son patronyme. Son prénom a été choisi par sa femme, tout comme il a choisi celui de sa compagne. C’est un détail  qui pour lui a beaucoup d’importance et défini ce qu’a toujours été leur relation. Le nom de famille, ils l’ont choisi ensemble, comme ils le font pour toute décision qui a trait à leur famille. Métier + Professeur de littérature à la faculté d’Inverness. Son sujet de prédilection est la légende du Roi Arthur et des chevaliers de la table ronde. Il a d’ailleurs déjà rédigé plusieurs articles sur le sujet.  Rang + Dominant alpha, patriarche du clan Coghlan.  Allégeance + Toute la dévotion d’Eoin va à sa famille. Il ne veut et ne peut prendre de décision sans avoir consulté son épouse et il ne manque jamais de prendre en compte l’avis de chaque membre de la petite tribu. Il observe une certaine déférence face à Achaius, l’ulfric de la meute locale mais sa soumission n’est que pure politesse et volonté d’éviter les conflits. Il ne faut pas oublier que c’est lui qu’on voulait voir à la tête des loups.  Traits de caractère + Responsable – obstiné – indulgent – maniaque – tolérant – travailleur – passionné – altruiste – protecteur – patient – à l’écoute – avisé – combattif – charismatique – taquin – instinctif – posé – têtu – paternel – confiant – aimable – indiscret – pointilleux – prudent  


∫ You are the witness of change

NIVEAU 1 + Métamorphose, Régénération cellulaire,
et Insensibilité au feu
NIVEAU 2 + Cautérisation, Sens et forces accrues
NIVEAU 3 + Contrôle des plantes, Vitesse accrue
NIVEAU 4 + Communion.

maîtrise : Il ne faut pas croire qu'à cause de sa bonne nature, Eoin est un loup faible, c'est tout le contraire. Avec ses nombreux siècles au compteur, le lycan a acquis une maîtrise fine de ses dons, le plus développé étant son odorat. Même ses transformations sont rapides et efficaces bien que toujours douloureuses. C'est un loup puissant dont il ne faut pas réveiller la colère.


∫ when you came in, the air went out


En bon maniaque qui se respecte, Eoin n’aime pas voir le désordre régner dans sa demeure. C’est peu naturel pour une personne avec un instinct animal aussi prononcé, mais il a une approche presque clinique du rangement. En particulier quand il s’agit de sa bibliothèque. Il sent chaque fois que quelqu’un va se servir dans ses trésors. De même, il affectionne beaucoup boire du thé mais sa façon de le préparer, assortie d’un long rituel méticuleux, pourrait décourager les plus assoiffés. //  Le loup passe rarement plus de quelques jours sans se transformer. Il devient un énorme loup gris argenté au regard bleu glacier. Sa taille peut d’ailleurs impressionner, compte tenu de sa carrure moyenne sous forme humaine. // Eoin a toujours invoqué de multiples raisons pour avoir refusé la place d’Ulfric. Une, dont il ne parle jamais mais qui a pourtant son importance, est le fait qu’un Ulfric change régulièrement de compagne.  Il ne pourrait l’envisager une seule seconde. // Rien n’est plus important pour le lycan que sa famille. Ses enfants - même adoptés – sont l’or de sa vie et sa femme est simplement un élément essentiel qui contribue à le garder en vie. Les querelles intestines qui règnent dans le petit groupe l’inquiètent énormément et il déploie des trésors d’énergie pour faciliter la communication entre chaque personne. Lorsqu’un conflit éclate et qu’il devient silencieux, chacun sait que la réunion familiale n’est pas loin. C’est une de ses marottes et il y soumet très souvent toute sa petite tribu, déclenchant  un enthousiasme très variable chez chaque membre. // Il est complétement obsédé par la légende du Roi Arthur et il possède déjà une collection importante d’ouvrages s’y rapportant. Il n’est pas rare qu’il chasse sur internet ou dans les brocantes les références encore manquantes dans sa bibliothèque. // Grognements et grondements sont une partie intégrante de sa conversation, et en particulier dans les moments les plus intimes // Sa femme est le pilier de son existence. S’il adore ses enfants, elle reste le centre de son univers. Aucun avis ne lui est plus précieux. Il se targue d’ailleurs de pouvoir le deviner d’un simple regard. // Il a conscience qu’il serait dangereux de baisser sa garde avec l’Ulfric. Il n’est d’ailleurs pas inconscient de la drague éhontée que ce dernier a faite à sa femme mais il a en elle la plus entière des confiances. // Le loup est toujours très présent chez Eoin et avec les années il a acquis une maîtrise poussée de ses sens. Son odorat est particulièrement fin, et il est sensible à l’odeur que dégage chaque être. // Son mets préféré est un cœur encore chaud. D’une biche et il atteint le nirvana. //Il passe beaucoup de temps le nez dans ses bouquins et il est parfois difficile de l’arracher à sa lecture. // Eoin tient un journal où il inscrit ses réflexions, ses inquiétudes, des passages de livre qu’il apprécie ou tout ce qui peut lui passer par la tête. Depuis toujours les petits carnets en cuir camel sont adressés à sa femme et elle peut les feuilleter comme bon lui semble. Depuis de nombreux siècles, ils occupent de plus en plus de place dans sa bibliothèque. // Le loup aspirerait à agrandir encore la famille, mais les tensions entre ses deux fils le font hésiter. // Il passe beaucoup de temps dans son bureau, mais sa famille sait bien qu’elle peut venir le déranger quand bon lui semble. //  Il n’est pas aussi sportif que sa femme, et courir sous sa forme de loup est bien suffisant à son avis. Mais il ne peut refuser quand elle lui demande de l’accompagner pour un de ses joggings. // Eoin partage la même ouverture d’esprit que son fils Caleb concernant les autres races. Pour lui toute différence enrichi. // Il n'aime pas parler de la guerre et il élude toujours le sujet. Seule Gaella sait les marques que cela a pu laisser sur lui. Chaque fois qu'il se réveille au milieu de la nuit en sueur, elle est là pour le prendre dans ses bras. // Eoin est quelqu'un de tactile et démonstratif. Sans être exubérant, il aime plaisanter.





∫ let's play the blame game

Pseudonyme + Moon, Pauline. Âge + 22ans. Fréquence de connexion + 5/7 Groupe + Lycans. Crédits + gifhunt, swan, ed sheeran.[/i]

Code:
[color=crimson][b]michael fassbender[/b] • eoin coghlan[/color]


Dernière édition par Eoin Coghlan le Sam 10 Jan 2015 - 13:10, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 10 Jan 2015 - 12:32

Are all over written on the signs
When you're on my road
Walking me home



∫ the road to darkness is a journey







Le loup hurla. Un cri qui déchira l’aube à peine installée et se prolongea en un grondement qui roula dans son poitrail. Sous les rayons du soleil, son poil avait pris des reflets d’or. Il étendit ses pattes, s’étira de tout son long et offrit son long corps à la caresse timide des rayons pour délasser ses muscles chauffés par la course. D’un trot léger et gracieux, malgré sa taille impressionnante, il avança vers la bâtisse cachée au cœur de la végétation brute de l’Ecosse. Un élan particulier le frappa, alors que les contours de sa demeure se dessinaient avec plus de précision sous son regard. Ce fut un homme qui en monta les marches et attrapa les vêtements abandonnés sur le perron à la tombée de la nuit. D’un geste hasardeux il mit de l’ordre dans ses boucles brunes, une habitude qu’on avait pu noter parfois chez ses fils également. L’habitude n’avait pas ternie l’allégresse qu’il ressentait à chaque fois qu’il franchissait le seuil du manoir et il gonfla sa poitrine des effluves qui flottaient dans l’air, comme des notes de musique éclatant à ses oreilles et lui comptant le ballet des silhouettes passées par le vestibule. Il sentait les nerfs rouler sous sa peau, pour aller se loger à leur exacte place, alors que ses vertèbres se remettaient dans un craquement. Il sentit un fourmillement dégringoler le long de sa colonne et une certaine raideur persister dans ses membres. Il éprouvait toujours une sensation étrange à se retrouver sur deux jambes et l’hésitation persistait quelques minutes encore après la transformation. Peu à peu il retrouvait la vision d’un homme, qui bien qu’elle soit plus acérée que celle d’un Norme, n’avait rien de comparable avec ce que ses yeux de loup pouvaient voir. Même la Lune était dépouillée de sa beauté émouvante.

Parfois, le patriarche Coghlan éprouvait le besoin d’aller chercher l’inspiration ailleurs que dans les pages de ses livres et son esprit n’était jamais plus libre que lorsqu’il courrait dans la forêt sous sa forme originelle. Sa femme respectait ces brèves escapades loin d’elle, car elle en comprenait le besoin presque viscéral qu’en éprouvait le lycan. Les humeurs de son mari lui étaient toujours limpides et Eoin n’aurait pas voulu qu’il en soit autrement. Il n’y avait rien que Gaella ignore sur sa personne. Certains auraient pu s’effrayer d’une telle intimité mais le loup était persuadé que c’était là le secret de la longévité de leur couple. Nouant sa ceinture à sa taille, il retrouva peu à peu l’allure smart du professeur qu’il étrennait maintenant depuis des années. Si l’on excluait ses pieds nus. Il ferma la porte derrière lui et entra dans le cœur de la maison.

La première odeur qui lui parvint fut celle, chaotique, de son aîné. Elle lui évoquait de grandes forêts de pin, de terre grasse et celle moins naturelle de la térébenthine. Sentir une trace aussi fraîche le rassura mais il continua à couver une inquiétude toute paternelle. Ezechiel était un loup impulsif et instable et souvent ses réactions n’avaient aucun de sens pour son père. Eoin maîtrisait à la perfection le côté ambivalent de sa personne et le mécanisme éraillé d’Ez lui paraissait abstrait. La souffrance de son fils le paralysait et il faisait de son mieux pour le soutenir mais la conversation entre les deux hommes était difficile. Ezechiel avait vécu trop longtemps loin des siens et il fallait doucement lui réapprendre les choses les plus simples. Pour le père qu’il était, Eoin s’était persuadé qu’il y avait une faille dans la façon dont il avait élevé et soutenu son fils et il mettait tout son acharnement à se faire pardonner. Parfois au détriment de Caleb, il s’en rendait compte. Son second fils avait l’impétuosité d’un jeune chien fou. Son odeur était un artifice de senteurs éparses et vives. Celle d’un verger en fleurs. Elle grondait comme la sève sous l’écorce d’un jeune arbre, mêlé à l’odeur du cuir. Elle paraissait plus faible que la trace de l’aîné, et Eoin constata avec regret que Caleb avait dû découcher encore une fois. Il peinait encore à trouver les mots qui auraient rassuré son enfant. Certes Ezechiel demandait plus d’attention pour l’instant, mais Caleb était chérit autant qu’il pouvait l’être. Ses deux fils étaient différents l’un de l’autre mais jamais l’amour d’Eoin n’avait penché plus en faveur de l’un ou de l’autre. Il espérait que le temps finirait par apaiser les tensions. Comme la présence bienfaitrice de Thomas, son fils d’adoption. Entre ses deux turbulents fils il était un peu la voix de la raison, même s’il ne s’était pas encore totalement ouvert à la famille. Eoin respectait son besoin d’intimité et espérait que le loup se sente suffisamment en confiance pour parler lorsqu’il en aurait l’envie.

Comme un éclair vif, il perçut également la fragrance plus délicate de Steppe. Un darjeeling longtemps infusé, aux notes d’agrumes. Puis quelque chose de plus sombre, sur lequel il ne pouvait mettre de mots mais qu’il comprenait lié à sa magie. Longtemps, la seule odeur féminine dans laquelle avait baigné le patriarche était celle de sa femme et il savait qu’elle s’était parfois sentie seule entourée seulement de mâles. Depuis que deux jeunes femmes s’étaient également greffées à leur drôle de petite meute, Gaella était habitée d’un esprit nouveau. S’il avait été facile de voir la nécromancienne intégrer la famille parce qu’elle était la fille d’une amie de longue date, qu’il l’avait vu grandir et que son esprit combattif l’impressionnait, on ne pouvait pas dire qu’il ressentait la même chose à l’égard de Sorcha.

Quand la louve s’immisça dans ses pensées, Eoin ralentit le pas et il fourra ses mains dans ses poches, comme chaque fois qu’il était abîmé par une lente réflexion. De l’adolescente, il ne percevait que des fragrances tumultueuses auxquelles il ne parvenait toujours pas à s’habituer. Impossible de dire si prendre sous son aile la jeune femme était une bonne idée ou la plus mauvaise qu’il ait prit depuis bien longtemps. Bien sûr ce n’était pas à cause de la jeune louve qu’il s’inquiétait autant. Elle avait un esprit rebelle et un sens de la contradiction plutôt développé mais ce qui le dérangeait le plus c’est qu’elle soit la fille de l’Ulfric. Ses relations avec Achaïus étaient mauvaises depuis trop longtemps pour qu’elles prennent une direction différente aujourd’hui. Se retrouver au cœur d’un autre conflit avec lui n’allait rien arranger. La tension qui régnait chaque fois qu’ils étaient au sein de la meute était si épaisse, si lourde qu’il aurait pu s’en saisir. Et Eoin ne faisait pas confiance à Achaïus pour tenir sa parole et les laisser en paix. Un jour… se disait-il, il n’aurait d’autre choix que de l’affronter. Poussant un soupir, l’homme fit chemin jusqu’à la cuisine où sa femme était en train de préparer le café. Chaque fois qu’il la voyait, Eoin se sentait rempli d’un bonheur indescriptible. On disait que le temps finissait par tout émousser, mais sa passion pour la louve n’avait fait que grandir au cours des siècles. Esquissant un sourire benêt, il s’approcha d’elle et posa ses mains sur ses hanches, pattes de velours se glissant sous le tissu de son chandail, pour l’attirer à lui, notant seulement qu’elles étaient couvertes de terre. Cela allait certainement la faire grogner, mais il adorait quand elle émettait ce genre de sons. Il sentit l’odeur de sa peau en nichant son visage près de sa nuque et lorsque ses poumons furent gorgés de son parfum, il gronda en venant lui mordiller l’épaule. Elle sentait la terre après l’orage, leurs draps après l’amour, ambre et miel. C’était son odeur favorite entre toutes.

« Je pensais que tu voudrais un café… » Souffla-t-elle en se laissant aller contre lui.
« Je pensais qu’on aurait le temps de retourner au lit. » Rétorqua-t-il, déclenchant un rire de gorge séducteur chez sa compagne qui fit écho en lui en un agréable frisson. Elle se retourna sans quitter l’embrasse de ses bras pour le contempler longuement et il savait que c’était sa manière à elle de s’assurer qu’il allait bien. Rassurée elle déposa un baiser au coin de ses lèvres et il répliqua en la couvrant de baisers avant de la caler sur son épaule et la porter jusqu’à leur chambre.



Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageSam 10 Jan 2015 - 12:59

TONTON IL EST TELLEMENT BEAU love



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 10 Jan 2015 - 13:12




huuuu Elle me fait craquer la petite meute Coghlan.
Vous me direz si ça suffit pour la maîtrise. Sinon le chantier est fini magic.
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Coghlan
I do not find my place in the darkness + flesh and blood

avatarI do not find my place in the darkness + flesh and blood




Pseudonyme : GURGI #justine
En ville depuis le : 08/07/2013
Nombre d'insultes postées : 100
Crédits : HOLLOW BASTION
Célébrité : EDDIE REDMAYNE
Âge du personnage : ENTRE 7 000 ANS ET 10 000 ANS
Métier : LES OREILLES DU ROYAUME OFFICIEUSEMENT, DOMESTIQUE ATTITRÉ DU PRINCE V'LANE.
Identité : GULLIVER SIMMONS


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : LOYAL BON
Statut : BASSE-CASTE
Capacités et inventaire :

MessageSam 10 Jan 2015 - 13:15

papa bigpup huuuu le plus beau de tous (les chiens font pas des chats perv Cool )



les ogres c’est comme les oignons
Excusez-moi ma belle de vous cueillir de si bon matin, mais c’est moi le plus cueilli des deux. — Dis donc toi, faudrait peut-être que t’investisses dans les cachous parce que t’as une haleine de chiottes !

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 10 Jan 2015 - 13:17



Ou l'art de se lancer des fleurs au passage. touffi
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageSam 10 Jan 2015 - 13:27

Oui t'inquiète ça suffit Smile C'est surtout pour explorer les faiblesses, comment il vit. Exemple Eze souffre le martyr à chaque fois qu'il utilise ses capacités. Eoin on sait que sa faiblesse c'est sa famille Smile Tu vois le genre ? Smile
Je déplace tout ça Very Happy
Caleb il a les chevilles qui gonflent ! Cool


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 10 Jan 2015 - 13:33




En même temps t'as vu la femme et les fistons qu'il a ? Comment ne pas tomber pour ça ?
Merci miss love
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageSam 10 Jan 2015 - 13:44

Ils sont trop parfaits, c'pour ça !
Honnêtement j'sais pas comment on fait pour tous rentrer dans le manoir, trop de chevilles enflées XD
Avec plaisir <3


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 10 Jan 2015 - 13:45




C'est une très grande maison. touffi
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageSam 10 Jan 2015 - 13:53

ET TOUT LE MONDE S'EN FOU DE LA NIÈCE BOMBASSE QUI SQUATTE LE MANOIR ?? nanmaisho

Ok c'est noté, merci les Coghlan !



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageSam 10 Jan 2015 - 13:55

Bah écoute, perso je ne prends pas cette remarque pour moi vu qu'Eze en a effectivement rien à foutre arrow


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 10 Jan 2015 - 13:59




Si on s'en foutait de la nièce bombasse, elle vivrait ailleurs, rho.
Revenir en haut Aller en bas
“ Contenu sponsorisé







Message

Revenir en haut Aller en bas
 

Eoin Coghlan - With the wild wolves around you. In the morning, I'll call you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baptême de Wild Cloud
» Space wolves VS tyranides
» Sarah Wild
» alignement wild du minnesota saison 10
» 07. Girls running wild

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∫ burn your life now :: anciennes fiches-