Partagez | 
 

 ⊹ keep in mind what is mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 3 Aoû 2013 - 15:27


← Lillake
« De tous les péchés, l'avarice est le plus avantageux. »
libre depuis
520 ans
orientation
neutre mauvais
7 péchés
avarice - pour
statut
inférieur
niveau
3




∫ funeral of hearts and a plea for mercy

PRÉNOM Lillake SEXUALITÉ Elle n'a aucune préférence pour le genre. Ce qui l'intéresse chez ses partenaires, c'est leur âme d'Artiste, leurs vibrations virtuoses qui l'exaltent au plus haut point. ALLÉGEANCE Liée à Mammon, par les liens du sang, Lillake ne concevait pas pouvoir aller à l'encontre de son maître. Il en est de même pour Anésidora, leur mère à tous vénérée. La mort de son créateur n'a pourtant pas ébranler ses principes, auxquels elle se tient depuis plus de cinq-cents ans. Cependant, même si elle fait mine que cette histoire lui passe au dessus de la tête, la possibilité de résurrection des sept péchés capitaux subsiste dans un coin de sa tête et lui fait miroiter l'éclat malsain des trésors qu'il en découlerait si les sept démons revenaient à la vie. Du pouvoir, du respect, de la notoriété, de l'argent, ils ont finalement tout à gagner dans cette histoire... Et puis avec son créateur bien aimé à ses côtés, il serait possible de construire encore plus grand, tellement plus grand... APPARENCE L'apparence démoniaque de Lillake est assez désagréable à regarder; pas pour la beauté de sa forme mais pour le confort de la vue. En effet, elle est constituée d'une matière qui s'apparenterait fort à de l'or en fusion, la regarder reviendrait donc à fixer un soleil. Et pourtant malgré l'intensité de sa teinte solaire, elle demeure un être froid, pour ainsi dire glacial. Ses longs bras sont appareillés de longues griffes pointues, prêtes à agripper à la moindre chose qui attirerait son œil. Ses yeux ne sont que deux trous noirs, happant la moindre petite étincelle dont elle passe son temps à se pourlécher. Son apparence est un appel à l'éclat et à l'ostentation. COUVERTURE  Une jeune femme sans nom est la première victime de Lillake et est sa première enveloppe charnelle. Elle ne l'a jamais quittée pour une autre depuis, se complaisant de ce corps humain qui ne l'a jamais entravé dans ses démarches. Elle change souvent d'identité pour qu'on la trace moins facilement, mais à l'heure actuelle elle se fait connaître sous le nom d'Adelaide Bridgestone. TRAITS DE CARACTÈRE Distinguée, il faut parfois savoir user de ces charmes pour arriver à ses fins. Il faut également se faire une place dans la hiérarchie et ne pas se faire piétiner par autrui. Les mots de la méprisante Lillake sont souvent plus aiguisés que ses griffes de démone. On la qualifie alors souvent de personne hautaine, mais Lillake sait où sont ses valeurs et joue de son petit pouvoir.  Calculatrice, ses tendances machiavéliques refont surface lorsqu'elle élabore des plans pour satisfaire ses désirs, scrupuleux ou non. Toujours en quête de perfection, il va s'en dire que l'exigence de Lillake est quelque chose d'assez difficile à supporter lorsque l'on est coincé entre ses griffes. Vous avez plutôt intérêt à faire se qu'elle demande, vite et bien de préférence si vous ne voulez pas vous retrouver dans le monde d'en bas.

∫ when you came in, the air went out

Lillake déteste que l'on touche à ses affaires. Elle est encore moins prêteuse. Ainsi tout ce qui est à elle reste à elle. Elle a développé tout un tas de techniques pour ne pas débourser le moindre centime, mettant ses atouts à son service pour se faire offrir un verre ou autre. On ne peut pas dire que son surnom de "catin des faubourgs" la blesse, mais elle reste déçue de l'esprit étriqué de ces critiques, car contrairement à ses semblables, ce n'est pas seulement le plaisir de la chaire qu'elle recherche, mais quelque chose de beaucoup profond et spirituel. Elle n'a jamais changé d'apparence depuis sa "naissance" dans le monde d'en haut et après tant d'année avec le même corps, un changement l'effraie. Depuis que Mammon a disparu, elle a cessé de faire du lèche au plus grands de sa hiérarchie. Lillake préfère se faire sa petite réputation par elle même, et voir si oui on non elle pourrait attirer leur attention. Lorsqu'il s'agit d’œuvre d'art, aussi bien peintures que coutures, Lillake ne lésine pas sur les moyens. Se sont les seules choses pour lesquelles elle dépense sans compter et sans regrets. Son apparence humaine compte énormément, car c'est son outil de travail dans le monde humain. Jamais un seul de ces cheveux ne dépasse, elle contrôle son apparence jusqu'au bout des ongles. Femme d'affaire avant tout, elle sait débattre et négocier comme personne, usant et abusant de tous les moyens inimaginables pour avoir ce qu'elle veut. Même si elle le nie, Lillake aime quitter son apparence humaine de temps en temps pour prendre celle d'un dogue allemand. C'est dans ses seules occasions qu'elle apprécie être sale, puante et dégoulinante de boue. En étant aussi mesquine, il lui arrive de devoir essuyer des représailles. La démone sait sortir les griffes mais souvent manque de répartie et finit par se faire humilier. Elle l'a d'ailleurs bien comprit avec Mephisto. Lillake n'éprouve aucune sympathie, pour rien ni pour personne. Elle ne ressent qu'un attrait pour les artistes et pour Mammon. + Même en étant une grande amatrice d'art, elle ne s'est jamais essayée à quelconque forme de cette activité. Elle adore rechercher les représentations que les humains se font des démons et autres créatures de son espèce. Se voir aussi déformée la fait rire et elle aurait presque pitié pour ces pauvres êtres limités. En ayant traverser cinq siècles et malgré l'évolution de la technologie, Lillake est comme une bille face à un ordinateur. Oui, bon, les humains ne sont peut-être pas si limités que ça, mais la technologie ne peut que leur nuire de toute façon. D'ailleurs elle préfère s'éclairer à la bougie. Payer une facture d'électricité lui sort par les yeux. D'ailleurs, toute sorte de factures lui sort par les yeux.  Elle n'a jamais eu de familier et n'en voit pour l'instant pas l'utilité.

∫ let's play the blame game

PSEUDO Hyacinthe AGE 17 ans AVATAR La jolie, que dis-je, MAGNIFIQUE Emily Didonato GROUPE Démons evil  CRÉDITS fashionfever (tumblr)AUTRE hell yay !
Code:
[color=crimson][b]Emily Didonato[/b] • Lillake[/color]


Dernière édition par Lillake le Lun 5 Aoû 2013 - 18:08, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 3 Aoû 2013 - 15:27


∫ the road to darkness is a journey



1506 – Florence

« Lisa, tournez un tout petit peu la tête vers la droite... Oui, comme ça, parfait ! » Lillake se prêtait au jeu du modèle, sous les consignes du peintre florentin de cinquante-quatre ans. Un sourire énigmatique accroché aux lèvres, elle déployait des trésors de patience devant ce chevalet et cette toile dont elle ne voyait rien. Léonardo avait appliqué ses consignes de manière claire et catégorique : sa muse ne pourrait voir sa toile qu'après l'avoir entièrement finie. Lillake, bien qu'un peu désappointée, respectait cet engagement et faisait confiance au peintre ; elle avait admiré ses toiles dès la première fois. C'était d'ailleurs celles-ci qui lui donnèrent goût à l'art humain. Elle s'étonnait que de telles créatures insignifiantes puissent produire de tels chef d’œuvres, emprunts de tant de sentiments confus mais pourtant là, ressentis dans les toiles. Ils pouvaient faire preuve de tant d'imagination, Lillake n'avait idée de jusqu'où leurs esprits pourraient aller. Elle s'amusait des représentations qu'ils se faisaient de leur démons à eux. Elle réprimait un ricanement quand elle voyait la paires d'ailes rougeâtre et de cornes qu'ils leurs affublaient, sans oublier cette queue ridiculement pointue. En même tant, elle ne pouvait le leur reprocher : aucune démon n'avait jamais dévoilé sa vraie apparence dans le monde d'en haut. C'était un tabou, une honte suprême, un déshonneur pour leur race.

Léonardo recula devant son cheval et émit un grognement satisfait. Lillake s'enquit : « Léonardo, avez-vous terminé ? »  Il leva la main pour tempérer son enthousiasme. « Pas encore, non, mais vous pouvez vaquez à vos occupations désormais Lisa, je ne vous retiens plus. » Il la gratifia d'un sourire avant de l'escorter jusqu'à la porte de son atelier. Ce n'était pas la présence de Lisa/Lillake qui lui déplaisait, mais ce florentin avait une certaine réserve vis à vis des femmes, il se complaisait plus avec une compagnie masculine. Lillake avait depuis longtemps deviné qu'il préférait les hommes aux femmes, et s'était attristée de ne pouvoir connaître plus intimement ce génie. Elle aurait tellement voulu toucher du doigt l'essence artistique qui habitait cet homme... Son génie était quelque chose qui l'attirait irrésistiblement. Mais pour ne pas le brusquer et l'effrayer, elle devrait se contenter d'être Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo, ou autrement dit la muse de la toile qui deviendrait la plus connue au monde.  


5 décembre 1791 – Vienne

Une jeune demoiselle balançait lentement la tête au rythme d'une mélodie, tantôt lente, tantôt nerveuse. Les yeux fermés, elle savourait les crescendo qui lui donnait des frissons, l'unisson des instruments était une vague déferlant dans toutes les parties de son corps. Elle était en émoi, tentait de s'éventer comme elle le pouvait d'un éventail délicat. Ses doigts délicats semblaient vouloir attraper quelques notes imaginaires dans l'air. Avec le point d'orgue final vint l'extase.
Lillake était éprise de l'Art sous toutes ses formes. Elle voulait vivre pour toutes les expérimenter, pour en tirer de chacun ce frisson qui lui procurait tant d'allégresse... Elle voulait que cette source infinie de plaisir ne se tarisse jamais.
Puis après ce ravissement vint bientôt l'avidité de nouvelles sensations. « Encore Wolfgang, encore quelques petites noten...» Elle avait même apprit l'allemand pour lui. Exaltée, elle le regardait presque amoureusement, tandis que sous ses supplications il capitulait dans un soupir, donnant à ses musiciens de nouvelles partitions. La demoiselle jubilait et roucoulait auprès de son musicien, qui préférait s'amuser de la scène. Elle aimait sa musique, il lui était reconnaissant de tant d'enthousiasme.


Les sonates et les symphonies s'enchaînèrent, la demoiselle enivrée n'en avait jamais assez. « Encore ! Encore ! »  Le compositeur allemand se leva de son tabouret en arborant un sourire désolé. « Non, Mademoiselle Adelaide, se sera tout pour aujourd'hui. »  Il voulait se faire ferme sans pour autant froisser la jeune femme. Cette dernière ne supportait pas qu'on lui refuse quelque chose, et ce surtout depuis la mort de son créateur, Mammon. Son visage devint livide un instant, elle se mit à détester l'accent allemand. « Je veux que tu joues. » Elle prononça ses mots distinctement, c'était une menace. Mozart n'était plus d'humeur à céder à ses caprices, il soupira et classa ses dernières partitions. « Non ma belle, je suis fatig... » Le poing d'Adelaide s'était abattu sur le piano à queue du compositeur. Son beau visage s'était déformé en une moue terrible, l'allemand eut un temps d'arrêt devant ce visage effrayant qu'il ne lui connaissait pas. « Rappelle-toi qui t'a aidé lorsque que tu as du composer La Clemenza di Tito, ou encore, qui t'as apporté l'inspiration qui te manquait pour écrire Die Zauberflöte. » Mozart fronça les sourcils et dédaigna sa muse, reprenant ses partitions. Adelaide lui agrippa les mains, approchant son visage du  sien. « Moi. Tout est grâce à moi. Alors tu vas jouer pour moi. » Elle lâcha sa prise et s'accouda sur le piano laqué noir.  « Tu peux au moins faire ça pour moi, en guise de remerciement. » Elle le gratifia d'un sourire carnassier, les traits de son visage ayant presque retrouvé leur régularité. Son regard s'appuya sur l'allemand, et elle conclut tacitement d'elle même cet accord. Le compositeur allemand soupira et se rassit devant le clavier de son instrument. Il ne pouvait cacher que le spectacle que lui avait offert sa muse l'avait effrayé. Il découvrait une facette de la jeune femme qui lui déplaisait, il la savait pas prête à tout, il préféra donc exécuter ses ordres, espérant qu'elle finisse par se lasser.


Il était presque une heure du matin lorsque les notes de la sonate se furent évaporées dans l'air, interrompant Adelaide dans son ballet frénétique. Elle laissa flotter un temps d'attente, tandis que l'odeur soufrée de ces dogues allemands envahit la salle. Elle claqua des doigts. « Mozart ? Continue je te prie. » Son musicien était tombé de son tabouret, il était avachi sur le sol. Adelaide comprit. Ses dogues allemands, excités par l'odeur de la mort reniflèrent le cadavre. « Assez ! » Les chiens s'écartèrent du cadavre à contre-coeur. La muse fut attristée par la disparition du compositeur, mais ne se sentit nullement coupable de sa mort. Elle lui en voulait d'être partie si tôt, il avait encore tant à accomplir... Et puis une âme de cette trempe, touchée par le génie, quel gâchis... Elle se consola en se disant que ce qu'il laissait derrière lui lui profiterait un peu, et que c'était grâce à elle s'il était parvenu à un niveau de célébrité pareil. Elle enjamba son corps étendu sans considération, empocha les dernières partitions qu'il était alors en train de jouer et s'évanouit dans la nuit. La muse de Mozart s'était évaporée en même tant que son âme. Les raisons de sa mort resteront inconnues.


1864 – Paris

La nuit était tombée depuis plusieurs heures, Charles avait allumé une bougie pour éclairer son carnet, dans lequel il écrivait fiévreusement ce qu'il lui venait à l'esprit. Cela le prenait souvent en pleine nuit, il n'avait alors aucun scrupule à réveiller celle avec laquelle il partageait son lit. Lillake ouvrit un œil, apercevant son amant sous la lumière diffuse de la bougie. Elle se déplaça dans le lit pour se rapprocher de lui, l’enlaça de ses bras et posa un œil attendri sur les pages griffonnées de son carnet. « C'est beau. Très beau même. »  Elle déposa un baiser sur sa joue tandis qu'il entamait une nouvelle strophe. « Grâce à toi, ma muse. C'est toi seule qui rends ce poème beau, car il vient du plus profond de toi, je le sais, je le sens. »
La démone de l'avarice, à travers Adelaide, avait réussi à éprendre ce poète français car elle même avait été éprise de ses vers. Elle aimait Baudelaire pour sa vision des choses, et notamment celle de rendre beau n'importe quelle horreur. Le poème qu'il était en train de lui dédier était un parfait exemple.


    ▬ Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,
    À cette horrible infection,
    Étoile de mes yeux, soleil de ma nature,
    Vous, mon ange et ma passion !


« Jeanne, que penses-tu de ce passage ? » Il la laissa lire avant qu'elle ne lui donne sa réponse. « Il est superbe, mais tu devrais remplacer quelques vers de la strophe précédente, elle est un peu légère et trop douce par rapport à celle-ci. » Il s'adonna, doux comme un agneau, suivant les conseils de sa muse.  Elle avait l'impression que Charles arrivait à sonder sa vraie nature, même si il était fort probable que jamais il ne puisse soupçonner la quelconque existence d'un être surnaturel et démoniaque dans le corps de sa muse. Lillake s'amusait de la suffisance du poète. Il pensait posséder entièrement sa muse, il pensait connaître son corps et son âme par cœur, alors que l'existence de Jeanne Duval ne reposait que sur des mensonges. Ah... Si tu savais mon pauvre Charles... Tu as tellement de talent, mais tu restes victime de ta condition humaine...
Charles reposa son carnet et empoigna sauvagement la jeune femme. Il plaqua son corps contre elle, déboutonna sa chemise. Il était toujours en quête d'inspiration, et il pensait ne pouvoir la trouver qu'en Jeanne Duval.


2013 – Rose Crescent – Galerie d'Art Bridgestone

Lillake se promenait entre les rangées d’œuvres d'art de sa galerie. Elle se laissait envahir par un sentiment de pleine puissance, là, entourée des œuvres qu'elle avait durement acquises. Enfin, tout cela était un euphémisme puisque la moitié de sa collection lui avait été offerte lors de ces cinq siècles d'existence, et l'autre moitié avait été payée par de généreux mécènes. Mais Lillake se plaisait à jouer le rôle de la femme dure en affaires mais étonnamment coriace.


Elle s'arrêta devant un tableau d'Andy Warhol. Aaah, Andy... C'était-elle encore qui l'avait incité à se lancer dans le Pop Art. Dans les hauts parleurs passait un morceau des Beatles tandis qu'elle s'attardait devant une statue d'Auguste Rodin. Elle ressentait toujours la même émotion devant chaque chef d’œuvres auquel elle était liée. Tous faisaient partie de son histoire, elle faisait partie de la leur. Mais cela, les pauvres âmes mortelles des humains ne pourraient jamais s'en douter. Elle regrettait d'ailleurs, de ne pas pouvoir bénéficier de cette popularité en s'exposant comme muse universelle, mais le monde dans lequel elle vivait n'était pas propice à ce genre d'étalage tapant.


Lillake se contentait donc de la popularité dont elle pouvait bénéficier grâce à sa galerie d'art et à sa curiosité artistique débordante. De nombreux artistes avaient tenté leur chance auprès d'elle, mais la démone savait exactement ce qu'elle voulait. Les petits esprits dépourvus d'originalité ne l’intéressaient guère, spirituellement parlant -même si elle ne chipotait pas quant à leur âme pour un regain d'énergie-. Elle souhaitait vraiment savourer des âmes à l'essence artistique pure, mélange d'originalité, d'audace et de surréalisme. Il fallait être différent du commun des mortels pour s'attirer les faveurs de la démone. Elle s'avérait fascinée par ces êtres d'Art mais cet intérêt spirituel se mêlait souvent à sa cupidité, et bientôt son esprit vénal l'empoisonnait.


Mais le temps n'ayant pas d'emprise sur la démone, les scrupules glissaient sur elle comme l'eau sur le plumage d'un canard. Elle s'attendait à ce que l'artiste mortel trépasse un jour, tant et si bien qu'elle finissait par n'avoir d'yeux que pour ses créations, intemporelles comme elle. Le créateur n'avait alors plus beaucoup de valeur pour elle, quand ses créations avaient prit le pas sur lui. Et ce cycle recommençait à chaque nouvelle rencontre dans laquelle Lillake s'investissait.
Elle se fichait bien de piétiner ces vies humaines; elle les pressait comme des fruits mûrs pour en tirer tout le jus, profitait de ce dont pourquoi ils étaient doués, et les laissait dépérir, abandonnés à leur triste sort et laissant derrière eux un trésor dont ils ne pourraient profiter.
Qu'ils partent en paix, la démone s'assurait de veiller sur ces merveilles et était bien décidée à en profiter à leur juste valeur.



Dernière édition par Lillake le Lun 5 Aoû 2013 - 17:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageSam 3 Aoû 2013 - 15:58

Bienvenue parmi nous Hyacinthe ! Je suis contente que ce pv soit pris :brill: J'ai hâte de voir Lillake emmerder Arthur haha



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 3 Aoû 2013 - 16:05

Bienvenue bienvenue et bon courage pour ta fichette magic 
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 3 Aoû 2013 - 22:15

Coucou keupine démoniaque I love you 
Bon courage pour ta fiche et bon choix de pv !
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageSam 3 Aoû 2013 - 22:59

Steppe Úna MacLean a écrit:
Bienvenue parmi nous Hyacinthe ! Je suis contente que ce pv soit pris :brill: J'ai hâte de voir Lillake emmerder Arthur haha

Ah ben merci, ça fait plaisir. Je vois qu'on m'apprécie à ma juste valeur ! :mouah: 

Sinon, bienvenue ici ! J'ai hâte de rp, mais je pense que tu t'en doutes déjà ! nyeh
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageDim 4 Aoû 2013 - 12:43

Je t'adore mais Arthur mérite d'être embêté pueh 

... 🔝 fouet 

Par contre tu as mis tout ton prénom en majuscule ma belle !



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageDim 4 Aoû 2013 - 13:05

Bienvenue ici Hyacinthe ! Very Happy
J'avais une idée de lien avec le perso de Lillake, donc si t'es ok, je t'enverrai un MP. Smile


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageDim 4 Aoû 2013 - 18:21

Merci tout le monde ! I love you 
Huhu, c'est vrai que j'ai hâte de voir ce que Lillarthur va donner perv 
Ohwoui la quiche, c'est quand j'ai relu le règlement, j'ai vu "/!\ majuscules", j'ai pas cherché plus loin... crazy Laughing Enfin c'est rectifié, merci love 
Mais carrément Ezechiel, j'attends avec impatience ton MP :brill:
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageDim 4 Aoû 2013 - 22:26

Ha ouai... Hyahya c'est une ouf en faite, elle ne fait pas les choses à moitié touffe 



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 5 Aoû 2013 - 17:30


Bon courage pour la rédaction de ta fiche petite démone ! Que de démons ces derniers jours j'ai l'impression ! J'ai hâte de croiser ton personnage en RP en tout cas Wink !
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 5 Aoû 2013 - 17:42

Huhu, à fond dedans drunk 
Merci Leopold ! I love you Avec plaisir nyeh Oui, c'est vrai mais avec les sidhes-seers nous ne sommes qu'en nombre inférieur par rapport aux autres groupes, il faut remédier à ça  evil

Sinon ma fichette est finie (enfin je pense), j'espère que ce qui est sorti de mon petit cerveau peut correspondre à vos attentes quand au personnage de Lillake, voilàvoilà :brill:
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageLun 5 Aoû 2013 - 18:02

Je te valide Madame ! Je n'ai relevé que deux petits points et si j'ai oublié quelque chose, je fais confiance à Maëva pour intervenir. Jolie fiche et j'aime beaucoup l'apparence que tu as choisis pour Lillake ^^

    - Lillake avare... Je veux bien mais garde à l'esprit que quand il s'agit d'oeuvre d'art, ou de sa garde robe (elle est très raffinée, féminine et femme d'affaires jusqu'au bout des ongles) la Démone n'hésite plus à ouvrir son porte monnaie
    - La nourriture humaine n'a aucun goût pour les Démons, s'ils mangent ou boivent c'est par obligation, pour jouer leur rôle " de normes " lorsqu'il y a des spectateurs



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 5 Aoû 2013 - 18:09

Yéééé, merci ! I love you 
Voilà, j'ai rectifié et arrangé tout cela, merci pour ces petites rectifications Smile
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageLun 5 Aoû 2013 - 18:14

Aucun soucis ! I love you Je te souhaite bon jeu parmi nous !



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageLun 5 Aoû 2013 - 21:47

J'aime beaucoup ta fiche Smile et rien à dire de plus Very Happy
je t'envoies le MP tt de suite Wink


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Contenu sponsorisé







Message

Revenir en haut Aller en bas
 

⊹ keep in mind what is mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» 1.04 Where is my mind ?
» [ALERTE] Mine d'or de Péronne assiégée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∫ burn your life now :: anciennes fiches-