Partagez | 
 

 LILLAKE Ϟ Il est de ceux à qui la muse accorde aisément ses faveurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 14:57


← Lillake
Le mal est qu'en rimant ma muse un peu légère Nomme tout par son nom et ne saurait rien taire.
libre depuis
520 ans
orientation
neutre mauvais
7 péchés
avarice - pour
statut
inférieur
niveau
trois




∫ funeral of hearts and a plea for mercy

PRÉNOM Lillake. Certains pouffent encore de rire en l'entendant comme si ce prénom n'avait aucune signification, comme s'il était vain. Pourtant, c'est dans ce simple prénom que se cache la plus grande Muse que l'Art est connu ... sans aucun orgueil, cela est dit. SEXUALITÉ Si les démons sont connus pour leur luxure exacerbée, les choses deviennent plus poétiques quand il s'agit de Lillake. Elle n'est certes pas tout droit sortie d'un couvent mais elle considère l'acte sexuel comme le paroxysme de la relation avec l'Art à travers l'artiste. Quand elle parle, elle en devient presque hystérique. Hommes ou femmes, cela va au-delà de ses préoccupations : tout ce qu'elle veut, c'est pouvoir effleurer voire toucher le Créateur de ces Créations. ALLÉGEANCE Fidèle à Mammon, Lillake a encore du mal à se dire qu'il a disparu à tout jamais. La cupidité, l'avarice et les biens matériels n'ont plus vraiment le même goût sans lui. D'autant plus que Lillake est en train de réaliser un sacré bon business avec sa galerie d'art, les affaires et le court de l'art qui jamais ne baisse. Comme il aurait été fier de voir ce qu'elle a accompli aujourd'hui. L'époque bénie où elle pouvait prononcer ce nom lui manque. Cette liberté nouvelle est difficile à gérer : il y a l'excitation et l'émerveillement mais un manque indéniable vient ternir le paysage. Disons que Lillake, en démon inférieur, est l'oisillon qui vient d'être jetée hors du nid alors qu'elle était en pleine crise d'adolescence. APPARENCE Si de nombreux peuvent se vanter d'être fort, grand et élancé ... impressionnants par la taille ; Lillake est le genre de démon plus en chaire. Plus large que longue. Sa chaire semble se mouvoir à l'intérieur d'elle même à chaque mouvement, comme si elle cherchait un moyen de se libérer. Ses doigts boudinés contrastent avec son sourire carnassier de prédatrice. Elle possède un regard sombre, aussi sombre que l'image que vous vous faites du Chaos.  Ses yeux ronds vous percent en plein cœur et vous émeut presque lorsque le cœur lui en dit : presque jamais. Sa voix est rocailleuse, caverneuse et d'innombrables cicatrices, marques déchirent sa chaire. Lillake est loin de l'apparence qu'elle possède aujourd'hui. Elle couvre son corps d'une épaisse cape rouge carmin (depuis qu'elle a goûté à l'Art) et laisse retomber sur son visage marqué une lourde capuche de laquelle on ne discerne plus que deux sombres prunelles noires et un sourire bien trop prononcé. COUVERTURE Lillake surnommée Lilla Beckett. Une jeune femme tout à fait respectable qui possède une importante galerie d'art grâce à ses Mécènes - elle déteste débourser son propre argent pour l'Art - mais également aux Artistes qu'elle a pris sous son aile. Il n'est pas rare de la voir dégotter des petits génies sortis de nulle part. Elle est connue dans le monde de l'Art comme une révélatrice de talents mais certaines rumeurs circulent et font d'elle une "passionnée d'artistes et non d'art". Mais vous savez ce que sont les rumeurs ! On ne sait jamais à quoi s'en tenir.TRAITS DE CARACTÈRE distinguée ▷ méprisante ▷ hautaine ▷ calculatrice ▷ exigeante ▷ mesquine ▷ narcissique ▷ précieuse ▷ manipulatrice ▷ passionnée

∫ the road to darkness is a journey

« Vous voulez me dire que … » Ses yeux ne se remplissent pas de larmes mais de rage et de colère. L’azur de ses prunelles s’assombrit alors que ses poings se serrent, que ses muscles se crispent. Elle a envie de rugir, de hurler sa colère, de protester contre ce manque de respect. Mephisto vient encore de taper là où ça fait mal : dans ses investissements mais également dans sa passion. Deux choses capables de lui faire perdre la tête. La démone se tient dans sa Galerie d’Art quand on lui annonce au téléphone qu’on vient de lui dérober le contenu de ce qu’elle transportait et qu’elle faisait venir d’Egypte. Ses dents se serrent et finissent par grincer. Cela ne peut décidemment plus durer. Depuis que Mammon n’est plus tout comme les autres, elle les voit prendre davantage leurs aises. La loi du plus fort. Elle a le sentiment de se retrouver dans une véritable cour de récréation et l’envie de se passer d’arbitre et de commencer à rugir pointent le bout de son nez. Elle en a marre de se faire marcher dessus, marre de se faire trainer dans la Boue alors qu’elle mène une juste cause. Egoïste certes (elle essaie de collectionner, collecter toutes les œuvres d’art les plus connues ainsi que les nouveaux artistes en vogue) mais juste à ses yeux. L’argent que lui rapportent ces œuvres, la célébrité également et cette passion qu’elle nourrit remplacent cette course au pouvoir que mènent d’autres démons. « Toutes les pièces ? » Elle répète sa question même si elle est convaincue que cet enfoiré – elle ne se permettra jamais un tel juron – a bien fait les choses. « Et bien oui, faites votre travail. Retrouvez-moi ces pièces ! » La guerre est déclarée ouverte. Mephisto va bientôt avoir l’honneur de recevoir la visite de notre très chère Lillake.

C’est donc en colère qu’elle décide de quitter sa Galerie, son Antre pour rejoindre le premier bar qu’elle croisera sur son chemin. Un verre. Une cigarette. Les yeux clos. Elle essaie de se détendre face à cette jeune femme qui essaie vainement de prendre place dans sa galerie mais qui, pour Lillake, n’est qu’un parasite dans le monde de l’art. Non, ce jour-là, son regard se pose sur quelqu’un d’autre. Guidée par son bon sens – parce que oui, elle en a – son regard se pose sur ce jeune homme, Arthur Dubois. Les artistes, elle les connait. Les écrivains, elle les connait. Elle les reconnait même. A leur manière de griffonner frénétiquement et nerveusement, à leur manière de se mordiller la lèvre inférieure quand ils raturent quelque chose, à leur manière de passer le revers de leur main sur leur front comme s’ils étaient en train de créer tout un bâtiment. Elle l’observe. Elle n’écoute plus rien d’autre que le bruit de sa plume sur le papier. Ce carnet. Du pain béni. Il faut qu’elle se le procure. Il le faut. Il faut qu’elle sache ce qu’il écrit.
« Est-ce que vous m’écoutez Madame… » Lillake lui fait un signe non de la tête avant de se lever, sans payer – ce parasite n’a qu’à l’inviter – et rejoint la table de ce poète moderne.

Véritable paon, elle se dandine devant lui. Elle agite sa chevelure. Elle sourit. Elle fait les yeux doux. Tout est bon pour mettre dans ses draps, dans ses bras, dans sa vie, dans sa galerie ce nouvel objet. Arthur, il s’appelle comme ça apparemment. Lillake l’agace, elle le voit. Il ne veut pas perdre de temps. Mais elle non plus. Subtilement, entre quelques phrases bien ficelées et préparées depuis des siècles, elle parvient à subtiliser cet objet de malheur et c’est dans une rue adjacente qu’elle l’ouvre et parcoure les premières lignes de ce carnet. Dos au mur, son regard parcourt frénétiquement les lignes. Sa respiration devient haletante. Ses lèvres s’étirent en un sourire. Son cœur fait un bond dans sa poitrine. En quelques secondes, elle vient de tomber amoureuse de cette plume. Désormais, elle n’a qu’un but en tête : l’obtenir.


* * *


« C’est magnifique ! » Enroulée d’un drap blanc, elle contemple l’œuvre que Léonard de Vinci vient de peindre. La Joconde. Il grimace et ne semble pas vraiment satisfait par cette « croute ». Il voulait faire son portrait mais n’est pas parvenu à rendre la Beauté qui émane de sa personne. Il rumine alors qu’elle, elle jubile. Elle enroule un bras autour de son cou et dépose un tendre baiser sur sa joue. Sa Muse. « Tu es un Génie Léonardo. Un génie et je veux t’aider à le prouver, à le montrer. A tous. » Sa voix s’élève dans l’atelier du génie qui se contente de sourire face à l’enthousiasme de sa Muse. Lui ? Un Génie ? Elle n’est peut-être qu’une femme, un peu perturbée à l’idée d’avoir été immortalisé dans un portrait.

* * *

« Réussite et célébrité. Gérard. Ne me dis pas que cela ne t’intéresse pas. Tu es le seul ici à noircir des centaines de pages et à n’avoir aucune conquête, aucune Muse, aucun argent et surtout aucune parution. » Nerval est assis aux côtés de cette femme qui fume une longue cigarette. Ses cheveux en bataille, elle ressort tout juste de la chambre de Gautier avec qui elle entretient une « relation d’affaires ». Elle est sa Muse. Il est son Poète. Mais elle est bien plus intriguée par cet homme qui ne veut ni la toucher, ni l’approcher, ni même parler de ses œuvres avec elle. Elle l’effraie : et il a raison. Gérard de Nerval casse sa plume alors qu’elle pose une main sur son épaule. « Je ne veux rien qui se réfère à toi Lillake. Rien. » Il se lève. On le dit fou. Elle le dit incompris. Elle sait qu’il rédige quelques poèmes à son sujet. Elle est la seule femme qu’il ait connu et qui daigne bien poser un tendre regard sur lui. Elle le sait mais elle ne le lui dit pas pour ne pas le brusquer. « De quoi as-tu peur, Gérard ? Tu ne veux pas qu’on connaisse ce que tu écris, ce que tu noircis une fois la nuit tombée. Tu ne veux pas faire faire connaitre ces maux qui te hantent. Moi, je peux t’aider à trouver cette Inspiration que tu recherches depuis toutes ces années. Je peux t’aider à trouver cette Source sur laquelle tu fantasmes nuit et jour. Il ne suffit que d’une chose Gérard, que tu me le demandes. »


    « Je suis le Ténébreux, – le Veuf, – l’Inconsolé,
    Le Prince d’Aquitaine à la Tour abolie :
    Ma seule Étoile est morte, – et mon luth constellé
    Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

    Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m’as consolé,
    Rends-moi le Pausilippe et la mer d’Italie,
    La fleur qui plaisait tant à mon cœur désolé,
    Et la treille où le Pampre à la Rose s’allie.

    Suis-je Amour ou Phébus ?… Lusignan ou Biron ?
    Mon front est rouge encor du baiser de la Reine ;
    J’ai rêvé dans la Grotte où nage la sirène…

    Et j’ai deux fois vainqueur traversé l’Achéron :
    Modulant tour à tour sur la lyre d’Orphée
    Les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée. »

Il a accepté, est devenu Gérard de Nerval. Et, Lillake se souvient encore de cette nuit où il se pendit dans une rue de Paris. Son Poète maudit.

[/center]


Dernière édition par Lillake le Lun 15 Juil 2013 - 16:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 15:04

LILLAKE. :brill: I love you 
Bienvenue keupine démone ! Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 15:06

Bienvenue hehe
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 15:07

Bienvenue petite démone ^^ bonne chance pour ta fiche et j'espère que le forum te plaira bien !
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageLun 15 Juil 2013 - 15:27

Oh une catin démone !  
Bienvenue ici Emilie Smile


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 15:28

Bienvenue bienvenue bon courage pour ta rédac magic 

On va être envahit de démons ça va nous en faire du boulot pour éliminer tout ça dis donc out 
Revenir en haut Aller en bas
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageLun 15 Juil 2013 - 15:47

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageMar 16 Juil 2013 - 10:20

Bienvenue, et bon courage pour ta fiche !! magic 
Ton avatar est sublime ! :brill: 
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageMer 17 Juil 2013 - 19:45

BON SANG ! Je ne suis toujours pas passée par là alors que... LILLAKE !!

magic magic magic pig pig pig 
BIENVENUE PARMI NOUS !



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageJeu 18 Juil 2013 - 6:16

Bienvenue I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageDim 21 Juil 2013 - 17:00

Emilie ta fiche est terrible, je ne sais pas depuis combien de temps tu l'as finis car on ne l'avait pas vu. Il fallait passer par le sujet puppy 
Je te validerais bien mais il manque deux parties !!



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageDim 21 Juil 2013 - 21:20

Bienvenue sur le forum happy 
Revenir en haut Aller en bas
“ Contenu sponsorisé







Message

Revenir en haut Aller en bas
 

LILLAKE Ϟ Il est de ceux à qui la muse accorde aisément ses faveurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» Pour ceux qui veullent jaser de trade...Dallas recherche!!!
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]
» On est semblable à ceux qu'on aime [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∫ burn your life now :: anciennes fiches-