Partagez | 
 

 Lucrezia |Les femmes ne déguisent leur personne que pour déshabiller plus hardiment leur âme. Visage masqué, coeur à nu. |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
“ Invité
Invité
avatar






MessageDim 14 Juil 2013 - 23:44


← Lucrezia Tiepolo
Les monstres existent, les fantômes aussi. Ils vivent a l'intérieur de nous. Et parfois ils gagnent..
âge
28 ans.
origine(s)
Italienne.
orientation
Chaotique neutre
magie
nécromancie
niveau
1



∫ funeral of hearts and a plea for mercy

NOM ET PRÉNOM(S) Lucrezia est le prénom de ma grand-mère, dernière nécromancienne de ma famille. Si je ne le porte pas dans mon coeur, je suis fière de le porter. Sans mon ainée, je ne serais certainement pas celle que je suis devenue. Elle ne m'aurait pas appris à utiliser mes pouvoirs en les empêchant de s'étendre jusqu'à ce qu'ils deviennent une malédiction. Elle m'a appris à m'accepter telle que je suis, utilisant mon don pour m'enrichir. N'est-ce pas une vie idéale ? Tiepolo, par contre, pourrait faire de moi la descendante d'un grand artiste de la renaissance. En réalité, il n'en est rien, mais, je me plais à le faire croire aux quelques normes plus crédules qui croisent ma route ! SEXUALITÉ hétérosexuelle ALLÉGEANCE Si je nourris pour les immortels une certaine forme de respect, leur manigance actuellement m’indiffère. Tout comme les entreprises, malsaines ou non, du Haut Conseil. Certes, je ne supporte pas me savoir épiée, surveillée, parfois même dérangée dans mon propre appartement pour ce qu’ils appellent une « visite de contrôle ». Personnellement, je me passerais bien de fouille inopinée dans ma vie privée. Aussi, je fais exactement ce que Nonna Lucrezia m’a appris : je reste loin d’eux et je me fais discrète. Je mène mon petit bonhomme de chemin en répondant aux questions de certains normes sur leur défunt. Ce n’est pas bien méchant. C’est juste une façon comme une autre de gagner sa vie. MÉTIER Certains me qualifieront d’arnaqueuse, de médium ou de diseuse de bonne aventure. En réalité, l’Italienne émigrée que je suis se fait passer pour une Rom et, toute la journée dans une caravane décorée comme dans les films de mauvais goût, j’entends les complaintes des normes endeuillés. J’entends leurs questions et, déguisée en bohémienne,  je leur réponds en convoquant les âmes de leur mort quand c’est possible. Je leur répète ce que j’entends... ou du moins, en partie. Je veille à ne jamais trop en dire pour m’éviter les foudres de cette hiérarchie qui n’apprécie que moyennement mes manigances. Pourtant, je ne fais rien de mal. Je les aide à aller mieux, à accepter la mort de leur proche et à apprivoiser manque et solitude. Je n’arnaque personne. Je crois même que, finalement, je leur rends un fier service. J’œuvre pour leur bien. TRAITS DE CARACTÈRE Indomptable je ne me plie que très rarement aux règles que l’on m’impose. Dans mon dictionnaire, « docilité » n’existe plus depuis que je me sais sous la surveillance du Haut Conseil. Rancunière. Je ne pardonne pas. Le mensonge m’horripile. Je ne le pardonne pas et il ne soulève que colère en moi. Souvent, elle est sans limites et les situations épineuses ne m’effraient plus. Au contraire. Je les cherche et les provoque sans omettre d’entraîner dans ma chute mon délateur. Moi, pour m’en sortir, je compte sur mon sang-froid pour me sortir d’affaire en priant que ma chance ne m’abandonne pas. La roue tourne toujours. Un jour, je me brûlerai les ailes. Je sais. Sans doute suis-je un peu Irresponsable. Encore un peu ado malgré mes vingt-huit ans. Passionnée, mes amours sont clairement fatigantes. Celui qui tombe dans mes griffes s’expose à des jeux subtils de bourreaux à victime. Ne dois-je pas m’assurer de sa sincérité avant d’aimer ? Pour m’épanouir, j’ai besoin de posséder entièrement l’être convoité. Ma jalousie est donc exacerbée, entière et presque sadique pour combler la difficulté de vivre uniquement des amours entiers, sincères donc tourmentés et complexes. On peut facilement me reconnaître comme une femme droite et loyale. L'injustice me révolte et me mène parfois vers des guerres stériles contre l'autoritarisme, la mauvaise foi, etc. D'aucuns me prendraient volontiers pour une idéaliste, parfois pour une utopiste. Sous mes faux-airs, je suis simplement altruiste. Néanmoins, mes combats m'obligent parfois à utiliser ma langue comme une arme aiguisée. Mes remarques sont alors brutales, acerbes et je relève d'une certaine causticité mêlé à un soupçon ronflant de cynisme

∫ the road to darkness is a journey

Étendue sur des draps rouges et bleus, une fillette aux cheveux bouclés dont la couleur rappelle le charbon s’échine à trouver le sommeil. Elle somnole, mais ne dort pas. De temps à autre, elle ferme ses grands yeux foncés et elle se laisse alors aller à rêver pour une courte durée. « Salut Lucrezia ! Tu vas bien ? » la salue-t-on d’un ton guilleret. « Bof. Je suis fatiguée. J’ai plutôt envie de dormir » confie alors l’enfant d’à peine duit ans. « Tu es sûre ? Tu es sûre que tu ne veux pas partir à l’aventure ? » L’enfant réfléchit. Demain, c’est son anniversaire, elle fêtera ses neuf ans. Ses parents ont organisé une fête grandiose, pleine de gâteaux à la crème, de ballons colorés, de jeux en tout genre organisés par un clown venu spécialement pour l’occasion. Elle doit être rentrée tôt et pourtant, elle est tentée par cette proposition. Courir dans les bois, vagabonder seule au milieu de la nuit, sans jamais vraiment l’être pourtant. « Je ne sais pas si c’est une bonne idée. Je dois être levée tôt demain. Mes parents ont... » Elle est interrompue : « Je sais la fête. Mais, c’est la même chaque année. Mais bon.... » Dans son lit, l’enfant se redresse en soupirant. Adossée contre le montant de son lit, ses doigts boudinés de fillette glissent sur sa frimousse. Elle se dit qu’après tout, s’occuper est indispensable quand l’anxiété point le bout de son nez. Elle soupire et finalement, quitte son lit pour se pencher à la fenêtre. Elle respire à pleins poumons, laissant la brise légère de cette journée d’été caresser ses pommettes saillantes et chatouiller son nez à la retrousse. Le regard lointain, égaré dans les promesses de l’horizon, ses prunelles foncées croquent le coteau, les toits ardoisés des maisons voisines et la cime de la forêt. Est-ce vrai qu’elle cache des monstres en tout genre ? Ses parents lui interdisent de s’y rendre, même en pleine journée. « Tu crois qu’on pourrait se balader dans la forêt ? » demande Lucrezia à l’autre jeune fille qui acquiesce du bout des lèvres. « Laisse-moi deux minutes. Je vais préparer mes affaires. » Elle n’eut pas le temps de se retourner. Sa mère, alertée par les chuchotis de sa fille, vient de pénétrer dans la chambre : « Mais à qui tu parles, je peux savoir ? » Prise en flagrant délit d’insomnie, Lucrezia sursaute et fait tomber la peluche qu’elle a dans la main. « Ben, à Marnie, comme tous les soirs maman. » répondit-elle naturellement tandis que les traits de sa mère se masquent d’inquiétude. Marnie, la petite voisine, est décédée il y a trois mois maintenant. Elle était malade, elle avait une leucémie. « Mais ma chérie, Marnie est partie au ciel. Tu le sais bien » La fillette hocha négativement de la tête. « Non maman, elle est là. Elle vient me voir souvent. » La jeune fille se recoucha, aidée par sa mère qui l’a bordée, «Tu la vois ? » lui demande-t-elle. « Non maman. Je l’entends. » Et ce fut bien suffisant pour la jeune maman qui embrassa sa fille sur le front. « Si tu as peur... » commença-t-elle, très vite interrompue par Lucrezia. « Ne te tracasse pas pour moi maman. Bonne nuit. » Ainsi, l’adulte refermait la porte de la chambre derrière elle, comprenant qu’il lui faudrait prendre une décision le plus rapidement possible.

***

« Maman ? Qu’est ce que tu vas faire au grenier si souvent ? » interrogea la curieuse Lucrezia. Sa mère en avala une gorgée de café de travers. La question était inattendue. Maria n’était pour le moins pas préparée à cette question et, surtout, elle ne voulait pas initié sa fille à la sorcellerie si tôt, si vite. Pourtant, elle savait qu’il le faudrait bientôt. Sa fille a de plus en plus de dispositions et, ces voix qu’elle entend souvent dans sa tête la font de plus en plus régulièrement souffrir de migraine. « Rien chérie. Rien de particulier.» mentit-elle loin d’être convaincue par ses fadaises. « Il y a dans cette pièce des vieilles photos, des vieux bouquins qui appartenaient à ma grand-mère. Si je ne veux pas qu’elle s’abîme, je dois les entretenir. Tu comprends ? » L’enfant fronça les sourcils. «  Je pourrai venir avec toi ? Je voudrais voir les photos de ta Nonna.» Sa mère rit, amusée, persuadée de détenir une bonne excuse pour la laisser à l’écart. «Voyons. Lucrezia. Il n’y a rien de moins amusant pour une jeune fille que traîner parmi les toiles d’araignée et la poussière. Tu ne préfèrerais pas aller te balader avec une copine ?» Elle caressa le bout du nez de sa progéniture. « Je voulais seulement passer un peu plus de temps avec toi. Tu passes des heures dans ce grenier et tu travailles beaucoup. Je voudrais juste être avec toi.» Cette dernière phrase eut l’effet d’un coup de poignard pour Maria. À trop se concentrer sur les rentrées d’argent, il appert qu’elle néglige un peu sa fille quand elle devrait pourtant accepter sa compagnie. Elle le doit si elle ne veut la voir sombrer dans la folie précocement. Elle pourrait l’initier à ses rituels magiques et lui dire la vérité sur sa nature et les risques qu’elle encourt. C’est la seule façon qu’elle puisse avoir de la protéger. «OK » concéda-t-elle à contrecœur « Viens avec moi. »

Le grenier n’était ni lugubre ni maculé de toile d’araignée. Il était éclairé par de nombreuses bougies parfumées. Au sol, un pentacle était dessiné à la craie et, au centre de la pièce, différents pupitres offraient en lectures des grimoires aux pages jaunies. Ils surplombaient des chaudrons en fonte. La demoiselle était abasourdie : « Oh Maman. C’est quoi tout ça ? » s’enquiert la demoiselle qui fête à peine ses 11 ans. « C’est mon sanctuaire de travail et c’est assez difficile à t’expliquer. Je t’en aurais parlé tôt au tard, toi aussi tu es destinée à cela. Tu… » « Destinée à quoi ? » interrompt Lucrezia, les yeux écarquillés et la mine ébahie. « À la magie. La sorcellerie. Ma mère est une sorcière » elle tut sa nature de nécromancienne. « J’en suis une et, toi aussi d’ailleurs. Tu sais que tu es différente n’est-ce pas ? Différente des autres ? L’épisode de Marnie, ce n’est pas un cas isolé. Je me trompe ? » Sa fille hocha négativement de la tête. « Je m’en doutais. Veux-tu que je t'apprenne ?»

***

« Voyons, Lucrezia, est-ce que tu te moques de moi ? Ce n’est pourtant pas si difficile d’enchanter une amulette. Il te suffit d’ajouter les bons ingrédients et de répéter la bonne formule qui est écrite là. Juste là.» Vocifère Giulia en pointant du doigt une phrase d’un grimoire. « Oh, c’est bon lâche moi. » s’insurge Lucrezia qui, pour la première fois, répond à sa mère. « Je n’y arrive pas, je suis désolée. Que veux-tu que je te dise ? Je ne suis peut-être pas une sorcière… » Sa mère, hors d’elle, lui signale alors que peu de normes sont capables de s’adresser aux morts, pour ainsi dire aucun. « Tu ne fais surtout aucun effort.» ajoute-t-elle. « Mais pourquoi j’en ferais ? Hein ? Dis-moi ? Tu es toujours sur mon dos. Tu es toujours en train de me surveiller et tu me mets une pression monstre. J’en ai marre. Je n’en peux plus » hurla la jeune fille de seize ans qui bouscula sa mère pour s’éloigner vers l’escalier. «Lucrezia. Lucrezia, reviens ici tout de suite. Tu m’entends ? Tu ne peux pas renier celle que tu es. Tu comprends ? Mais tu dois également être capable de te défendre. » Mais la jeune fille persiste à vouloir quitter le grenier. Dieu qu’elle maudit ce qu’ils sont et ce qu’elle doit être. « Lâche-moi. Lâche-moi, tu m’entends ? Contre qui suis-je censée le défendre ? Il n’y a que toi qui m’empêches de vivre dans cette maison. » C’est alors qu’elle se dirigea vers la vaste bibliothèque pour saisir un livre au hasard - pour peu que le hasard existe - elle récita la première incantation et les animaux morts sur le guéridon se réveillèrent. Un oiseau, une limace, une araignée se relevèrent d’entre les morts. « Mon Dieu. Qu’est ce que j’ai fait ? Maman ? C’est quoi ça ?»
Elle se précipita sur les corps retombés aussi vite qu’ils se sont levés. Ma mère, à mes côtés, observant le spectacle de leur seconde mort répliqua alors : « Peut-être devrions-nous rendre une petite visite à ta Nonna. En Écosse. Dès demain. Va préparer tes affaires, tu veux ? »

***

Bien qu’il s’agisse d’une vieille dame, Giulia semblait en pleine forme et jouir de toute sa tête. Elle approche pourtant les quatre-vingts ans et je crois que la lueur de ses grands yeux noirs et brillants de malice, je fus immédiatement intimidée. « Bonjour Lucrezia.» me salue-t-elle de sa voix éraillée par les années. « Dieu que tu ressembles à ta mère. » La concernée en sourit de fierté et salua sa propre maman. « Je suis tellement heureuse de te voir et, merci de nous accueillir maman. » Giulia haussa les épaules et Maria finit par l’étreindre affectueusement. Je me sentais un peu à l’écart, d’autant que j’appréhendais cette rencontre. Je n’ai que rarement vu ma grand-mère. Si elle est venue nous rendre visite, je n’en ai aucun souvenir. « Voyons ma fille. C’est tout à fait normal. Et, pour tout t’avouer, je savais qu’un jour vous franchiriez un jour la porte de mon humble demeure » En effet, elle n’avait rien de particulier ou de majestueux. C’est une chaumière chaleureuse, décorée étrangement. C’est un mélange d’art italien et moderne, mais, je l’aimais bien, cette bâtisse. Tout comme j’accrochai immédiatement à ma grand-mère : sa personnalité haute en couleur, ses sourires amènes et remplis de fantaisie. Je crois que j’allais me plaire durant mon séjour d’à peine quinze jours si j’en croyais ma mère. « Et voilà pour la visite des lieux. Je vous laisse à votre chambre. Vous me rejoindrez dans le salon d’ici une petite heure, ça vous va ? » Ma mère et moi avons hoché la tête docilement. Décidément, cette femme avait le don pour inspirer le respect chez quiconque croiserait son regard.  

Une heure plus tard, nous étions toutes les trois dans le salon. Noble, Giulia a replacé derrière ses oreilles une mèche grise échappée de son chignon. Ensuite, elle a tourné la tête vers moi et la lueur étrange de ses pupilles m’inquiéta quelque peu. « Alors comme ça, tu es nécromancienne. » J’étais mal à l’aise, si bien qu’au son de sa voix, mon cœur sauta un battement, d’autant que j’ignorais ce dont elle me parlait. « Je ne sais pas » répondis-je en jetant sur ma mère un regard inquiet. Elle me rassura d’un sourire et nous entamions alors une discussion des plus constructives. J’appris tout ce qu’il y avait à savoir sur mes dons, les leurs et ceux des outres, ces autres personnages dotés de pouvoirs surnaturels, qu’ils aient de bonnes et de mauvaises intentions. Elle me conseilla également de toujours rester à l’écart de leurs affaires et de me méfier du Haut Conseil. Je sus, en quelques jours, tout ce que je devais savoir et, en toute franchise, je ne saurais dire si j’étais effrayée, excitée ou catastrophée par tous ces mystères. Quelques jours plus tard, elle proposa à ma mère de se charger de mon éducation magique. L’école à la maison, loin de Florence, loin de chez moi. Je n’ai pas eu mon mot à dire : j’ai emménagé définitivement.  

***

Aujourd’hui, cela fait huit ans que je me suis installée, occupant la maison de ma grand-mère aujourd’hui décédée. Certes, je vis simplement, mais mon boulot est, si je puis dire, honnête. Je réponds aux questions des veuves éplorées qui cherchent à trouver, dans ma caravane, du réconfort ou des informations pour retrouver les économies cachées par feu leur époux. Je rencontre parfois des jeunes gens qui cherchent simplement à me tester. Alors, dans ces cas-là, je m’amuse terriblement. Je fais semblant d’entrer en transe, je n’invoque personne, mais je le fais croire. Là, oui, on peut dire que je triche un peu. Pour le reste, j’essaie réellement d’aider mon prochain, en veillant à préserver les préceptes imposés par ma grand-mère : ne jamais attirer l’attention du Haut Conseil sur moi et mon humble personne. Dès lors, je distille les informations. Je fais signer des clauses de confidentialités et je refuse systématiquement de me mêler des histoires des morts, dussé-je me faire poursuivre par les plus puissants des fantômes pendant longtemps.  

∫ when you came in, the air went out

~ Des potions défensives, les potions qu’elle essaie en prenant des notes, des grimoires, des réserves de craie, des bougies de toutes les couleurs, des cristaux, une boule de christal, un costume de bohémienne et son journal intime sont cachés précieusement dans ses tiroirs, au milieu des photos de famille. On peut également trouver des tas de bouts de papiers contenant des informations, des prénoms, jetés un peu au hasard dans le dernier tiroir de sa table de nuit. En réalité, il s’agit des âmes qu’elle ou qui l’ont contactée. Elle ne sait pas ce qu’elle va en faire. Elle refuse pour l’instant de les aider, ne sachant trop comment s’y prendre pour ne pas trop attirer l’attention sur elle. ~Elle a recueilli un petit chaton dans une bouche d'égout. Elle l'appelle Cleo ~ Elle ne doit pas mesurer plus de 1 m 55…peut-être même moins et elle aime ça, être petite. Finalement, cela colle parfaitement à sa personnalité. Elle est petite par la taille mais elle brille d'ingéniosité. ~ Elle parle l'anglais avec l'accent de l'Italie. ça la rend tantôt charmante, tantôt agaçante. Tout dépend du point de vue. ~ Elle boit énormément de café. Des courts, comme en Italie. ~ Dans son boulot, elle se fait appeler Mina ~ Jamais elle ne sort sans être parfaitement coiffée et maquillée. ~ Elle apprend le violoncelle pour répondre à une tradition familiale. Au départ, elle détestait mais, à force de travail, elle finit par apprécier le contact avec le bois de l'instrument. ~ Elle est hémophile. ~ Ellle est terriblement excessive dans tout ce qu'elle fait. Cela fait d'elle une vraie pipelette.~ Elle n'est jamais vraiment tomber amoureuse. Elle ne sait donc pas ce qu'elle pourrait ressentir. Elle a même peur en réalité. Peur d'être faible et écrasée.~ Lucrezia regarde très peu la télévision. Elle lui préfère le cinéma. Elle possède une collection impressionnante de DVD. Les voir et les revoir ne lui pose aucun problème. Au contraire, elle n’hésitera pas à vous conter les mérites d’un chef d’œuvre du septième art pour ensuite le visionner en votre compagnie. Pour elle, on ne se lasse jamais d’un bon film.

∫ let's play the blame game

PSEUDO Aleph AGE 24 ans AVATAR Christina Ricci GROUPE Sorcier nécromancien CRÉDITSTumblr - Stephen king AUTRE Superbe forum ! Recherché, bien construit. Félicitations !!

Code:
[color=crimson][b]Christina Ricci[/b] • Lucrezia Tiepolo[/color]


Dernière édition par Lucrezia Tiepolo le Jeu 18 Juil 2013 - 8:57, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageLun 15 Juil 2013 - 0:35

Bienvenue ici Aleph Wink
Bon courage pour ta fiche =D Si tu as encore la moindre question, n'hésites pas à aller dans le sujet que tu as ouvert. Smile


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 7:56

Bienvenue bienvenue et bon courage pour la rédac de ta fifiche magic 

Une italienne il va falloir nous trouver un lien beauté :brill: 
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 8:35

Hoho une nécromancienne !!! Bienvenue mademoiselle !! Bon courage pour le reste de ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageLun 15 Juil 2013 - 8:38

Bienvenue I love you Cristina thud 
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 8:53

Bienvenue parmi nous, jolie nécromancienne Smile
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 19:17

Ezechiel : Merci beaucoup. Si j'ai des questions, je n'hésiterai pas. Le tout est fort complexe donc, si je fais des erreurs, n'hésitez surtout pas puppy 

Aphrodite : Merci beaucoup !! Tu fais un très joli top model

Abigaël : EVA GREEN :brill: :brill: love love Il va nous falloir un lien.

Leopold: toi aussi, il nous faudra un lien !! Tu dois être un nécromancien d'envergure. Je suis sûre, on pourra s'entendre.

Kathleen : Avec plaisir ! Jessica Alba en plus ! Elle est si rare sur les forums !
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 19:19

CRISTINA puppy :brill: love :thx: 
Bienvenue & bon courage pour ta fiche I love you 
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 19:36

Elle est si belle, et j'adore le prénom :siffle:
Bienvenue hehe
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 19:46

Lucrezia Tiepolo a écrit:
Aphrodite : Merci beaucoup !! Tu fais un très joli top model

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 20:45

Ah bon tu trouve? Sur la plupart des forums où je vais elle est déjà prise je me suis jetée sur l'occasion de l'avoir sur ce fofo lol
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 20:58

Bienvenue (on est envahis par les nécromanciens. Il ne fait pas bon être mort à Inverness on doit être constamment dérangé). Bon courage pour la rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 21:24

Svetlana : il y en a tant que ça ? Il faut que je me dépêche à faire ma fiche si je veux pas que la nécromancie me passe sous le nez si j'ai bien compris.

Kathleen : moi, je la vois jamais jouer !! En tout cas, je suis pressée qu'on s'invente un lien !

Ness : Toi aussi tu aimes Cécilia ? Moi, je trouve que tu as fait un excellent choix d'avatar !!

Cermait : Ohhhh Hannibal ! Mais quel choix de fou !! il va nous falloir un loin mais THE lien !!
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 21:28

Pas de problème ma chère hehe
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 21:38

J'en suis bien aise mon bel ami !puppy puppy puppy 
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageLun 15 Juil 2013 - 21:51

Le choix d'avatar + de métier heartt 
Hâte de te lire ! Ho et il n'y plus de code donc tu peux enlever le champ ^^



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 22:02

Rohhhh comment tu me retires une épine du pied !
Je crois que je connais le règlement par coeur, en particulier le passage où vous précisez qu'il n'y a pas de code... et que j'ai même mis en surbrillance pour être sûre qu'il était pas caché ou quoi loooll

Sinon, merci pour l'avatar et, je suis pressée de vous rejoindre, j'avoue
J'espère que mon histoire tiendra la route cependant. J'avoue avoir déjà remanié mes idées dans ma petite tête. touffi
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageLun 15 Juil 2013 - 22:04

MAIS touffi 
Comme vous galérez tous avec ce code, je l'aurais laissé rien que pour satisfaire mon côté sadique mais c'est trop embêtant en fait !

Mais oui, j'ai confiance. Tu peux même faire quelque chose de loufoque si tu veux. Le forum est sombre, ça lui fera du bien xd



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 15 Juil 2013 - 22:14

Oui !
C'est le mot !
Je voudrais qu'elle soit loufouque, un peu à l'image qu'on se fait de certaines italiennes. Mais, après, du coup, la construction de l'histoire est un peu plus complexe =D
Revenir en haut Aller en bas
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageMar 16 Juil 2013 - 9:08

Avec plaisir pour le lien I love you
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageDim 28 Juil 2013 - 11:07

Désolée pour ce retard Embarassed 
J'aime beaucoup le personnage. Il y a juste un petit souci, au moment où elle réanime les trois insectes. En fait le rituel est juste bien plus complexe que ça et difficile à maitriser, ce n'est pas en lisant une simple formule qu'elle y arrivera. Il peut arriver lorsqu'elle est dans son apprentissage d'avoir des sautes de magie dues aux hormones, la puberté, etc et alors elle pourra éventuellement réanimer un animal comme ça durant quelques secondes sans rien avoir besoin. Cependant le rituel est plus compliqué que ça et en grandissant, il faudra qu'elle suive un rituel bien précis.
Tu ne pouvais pas savoir, il manque encore les descriptions. Embarassed Smile Lisa travaille beaucoup et j'ai de la famille à la maison. Encore désolée, à part ce petit truc, tout est bon. Lisa passera et complètera au cas ou <3


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 29 Juil 2013 - 19:44

Ne t'en fais pas !!!

Bien en fait, je l'imaginais comme ça. Un truc inattendu motivé par sa colère. Ce qui motive sa mère à l'emmener voir sa grand-mère.
Je peux éventuellement supprimé la partie où elle ouvre le livre et expliqué que c'était le temps de quelques secondes... motivé par les changements qu'elle vit en elle.
Je ne sais pas trop comment corrigé pour garder le côté spontané de cette manifestation.
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageDim 4 Aoû 2013 - 13:02

Il n'y a pas de souci Smile Le principal c'est que se soit compris. je vois avec Lisa et reviens vers toi. 1000 excuses pour cette attente Embarassed I love you 


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageLun 5 Aoû 2013 - 21:49

ALEPH ! Je passe enfin par là ! Comme tu le sais, je voulais attendre d'avoir posté le détail des pouvoirs des Sorciers mais ce n'est toujours pas finit... Je ne veux pas te faire attendre plus longtemps donc on te valide !

Le personnage promet pleins de belles choses et je tiens à saluer le choix d'avatar. Et j'adore le prénom, c'est par rapport aux Borgias :brill: 

Bon, la partie " magique " soit le coup des animaux qui prennent vie n'est pas bonne, je t'enverrais un mp quand le tout sera posté de toute manière. Et sinon une phrase m'a fait tiquer, mais cela ne veut peut être rien dire :
" Si je nourris pour les immortels une certaine forme de respect, leur manigance actuellement m’indiffère "
Tu veux dire quoi par manigance ? Parce que les Immortels ne manigancent rien du tout, c'est des gardiens et ils font leur boulot ^^...

edit Ha oui et, est ce que dans ton histoire, la grand-mère est aussi une nécromancienne ?



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageMer 7 Aoû 2013 - 13:56

Tout d'abord, merci beaucoup pour l'avatar... et le prénom (puisque c'est bien en rapport à Lucrezia Borgia)
Alors, par manigance j'entends, leur rôle, ce qu'ils font ou pas, elle s'en moque totalement.
En réalité, comme je n'ai pas l'intention de faire un scénario de la grand mère, j'imaginais qu'entre temps, elle aurait pu être décédée, ce qui n'ajouter pas de nécromancienne à votre liste.
Par contre, si elle était toujours vivante, alors elle ne le serait pas... elle serait plutôt la détentrice de grimoire, de journaux, etc, qu'elle détiendrait d'une ancêtre elle-même nécromancienne.
Revenir en haut Aller en bas
“ Contenu sponsorisé







Message

Revenir en haut Aller en bas
 

Lucrezia |Les femmes ne déguisent leur personne que pour déshabiller plus hardiment leur âme. Visage masqué, coeur à nu. |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» On n’oublie pas le visage de la personne qui a représenté votre dernier espoir. (ambre)
» pour ceux que ca leur tente de venir foutre le bordel
» Technique de Kholybbri
» Les Chroniques d'une Rôdeuse
» Tout est innocent, jusqu'à ce que l'on décide du contraire {Alexandre}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∫ burn your life now :: anciennes fiches-