Partagez | 
 

 SINEAD ➝ « the lady is a tramp. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
“ Invité
Invité
avatar






MessageDim 13 Jan 2013 - 16:09


← Sineàd Finnegan
The best thing about being a woman is the prerogative to have a little fun.
âge
30 ans - en réalité, 348 ans
origine
monde d'en bas
orientation
neutre mauvais
niveau
1


∫ funeral of hearts and a plea for mercy

NOM ET PRÉNOM(S)Sineàd Finnegan SEXUALITÉ Bisexuelle. Que voulez vous, elle est généreuse à sa manière. RANGDominée mais pour combien de temps encore? Sineàad a bien l'intention de ravir la place de Lupa à Alpina et met tout en oeuvre pour parvenir à ses objectifs. ALLÉGEANCE Sineàd a un caractère bien trempé et une ambition sans borne ; néanmoins, ses parents puis Lochlyn ont toujours implanté en elle l'amour et l'intérêt de la meute avant elle même. De fait, elle fait passer cette dernière en premier et même si parfois elle est tentée d'aller par son propre chemin, de suivre ses propres ambitions, cela demeure au dessus de ses forces. Bien malgré elle, elle se soumet à l'intérêt commun. Il demeure que si elle se plit volontiers à l'Ulfric, elle a clairement plus de mal avec Alpina et toutes les Lupas potentielles. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne se décide à se jeter dans le grand bain. MÉTIER Strip-teaseuse. TRAITS DE CARACTÈRE Ambitieuse - Egocentrique - Hypersexuée - Fière - Secrète - Fragile en de rares occasions.

∫ when you came in, the air went out

► Malheureusement pour elle et heureusement pour ces messieurs, Sineàd est une véritable nymphomane. ► C'est peut être la raison pour laquelle elle n'a pratiquement pas d'amies femmes et que les autres louves la regardent avec suspicion. ► Ouvertement bisexuelle et ne s'en cachant pas, elle a tout de même une nette préférence pour les partenaires de sexe masculin. ► Si possible avec des yeux bleus qui la gèlent sur place. ► Evidemment cela n'a aucune espèce de rapport avec son oncle et qui a été celui qui l'a dépucelé. ► Ce n'est pas véritablement son oncle puisqu'ils ne sont pas de la même famille mais il était le meilleur ami de ses parents et leur a promis de veiller sur elle. ► Si leurs chemins se sont séparés et elle vous arrachera la tête si vous le prétendez, la louve ne l'a et ne l'oubliera jamais. Il est le seul être qu'elle ait jamais aimé. ► Extrêmement ambitieuse, elle ne cache pas sa volonté de monter les échelons. ► La première chose qu'on remarque chez elle est sa chevelure rousse dont elle ne s'est jamais débarassé, hormis une très courte période dans les 50's. Elle en est très fière. ► Elle adore par dessus-tout courir dans les forêts et se retrouve assez facilement au bord du lac où elle observe la lune se refléter. ► Comme les membres de sa meute, elle ne tient pas les autres Outres dans son coeur, à l'exception des sorciers. ► Elle a d'ailleurs l'impression de les attirer comme le miel le fait des abeilles. ► Elle a très mauvais caractère si on la réveille avant que le soleil ne soit au zénith. ► Elle est également très rancunière et n'oublie jamais rien, pouvant fomenter sa vengeance pendant des décennies. ► Très souriante, elle n'est pas connue pour sa subtilité et dit ce qui lui passe par la tête. ► Elle a été très sérieusement blessée une fois par un démon. Elle se rappelle uniquement de son odeur mais ne l'a jamais recroisé. ► Elle ignore encore à qui elle doit la vie pour l'avoir sauvée ce soir là.

∫ let's play the blame game

PSEUDO Nepenthès AGE J'suis vieille. AVATAR Jessica Chastain, my queen GROUPE Lycan CODE DU RÈGLEMENT ok - lisaCRÉDITS mschastain - david 8 - martha blue




Dernière édition par Sineàd Finnegan le Jeu 14 Fév 2013 - 19:10, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageDim 13 Jan 2013 - 16:09

∫ the road to darkness is a journey

Dans cette partie, il vous suffit de faire un RP d'une trentaine de ligne pour que l'on puisse juger de votre niveau. Nous vous conseillons de faire ce RP en premier afin que l'on puisse juger au plus vite et vous permettre de continuer sans anicroche.


anecdote 1 : so you'll aim toward the sky.

« Tu ne peux pas faire ça. »

Le regard de la encore toute jeune lycanthrope ne quittait pas celui plus âgé qui se tenait face à elle et dont la silhouette était découpée par les rayons dardants du soleil se couchant. Cela aurait pu lui faire mal aux yeux à force de l’observer sans s’en détacher un seul instant malgré l’éclat de l’astre brûlant derrière lui mais ce n’était rien en comparaison de la déchirure qu’éprouvait son cœur et par répercussion l’ensemble de son corps en apprenant la nouvelle. C’était encore plus douloureux que sa première transformation, plus douloureux que la première où ses os se sont brisés pour se reconstruire plus massifs et trapus. Plus douloureux que la première fois des poils drus et d’un roux chatoyant ont percé le délicat de sa peau blanche. Plus douloureux que les canines perçant ses gencives. Plus douloureux que la morsure froide et impitoyable de la même personne qui se trouvait face à elle et qui n’avait trouvé que cette solution pour la calmer. Ca n’aurait pas dû être elle, il est vrai, selon la morale et l’éthique. Mais ça avait été elle et Sineàd n’aurait jamais pu imaginer personne d’autre qu’elle. On ne choisissait pas le moment de sa première transformation, même si elle intervenait au pire moment qui soit. On ne choisissait pas davantage la personne qu’on aimait, même si cela était réprouvé.

« Tu ne peux pas faire ça. » répéta-t-elle de nouveau.

Mais le lycanthrope refusait de la regarder. Il refusait de l’écouter. Il refusait de lui obéir. Elle qui avait l’habitude qu’il cède à tous ses caprices. Elle qui avait fini par obtenir de lui ce qu’il lui avait toujours refusé. Elle avait un mal fou à respirer et tenait de calmer le bouillonnement de son sang. Elle se sentait au bord de la transformation. Elle ne la maîtrisait toujours pas à l’heure actuelle et ce n’était qu’au prix d’un effort surhumain qu’elle ne s’était pas encore changée en son alter ego, ne sachant que trop bien qu’elle ne ferait que ruiner leur dernier moment. Parce que c’était le dernier.

« Sineàd, je n’ai pas le choix. Ce qu’il s’est passé n’aurait jamais dû arriver. Tu dois te trouver un autre Eros. »
« Je n’en veux pas d’autre. » l’interrompit-elle bravache et fière. Imaginer une vie sans lui était impossible. « Tu es mon Eros. Tu es mon oncle. »
« Raison de plus. »
« Non ! Je t’interdis de m’abandonner. Tu ne peux pas me laisser tomber comme ils l’ont fait avec moi. »

Ses yeux brûlaient de larmes. Elle qui n’avait jamais pleuré jusqu’à présent. Même lorsqu’elle était venue au monde en bas. Même lorsqu’elle avait dû courber l’échine et accepter sans broncher une vie d’esclavage. Même lorsque la peur l’avait envahi lors de la révolte, ne sachant que faire, se contentant de suivre ses parents. Même lorsqu’elle avait vu ces derniers se faire écorchés sous ses yeux sans qu’elle ne puisse intervenir. C’était la dernière estocade. Incapable de les retenir plus longtemps, elle serra les poings de rage et détourna son regard alors qu’il s’approchait d’elle. Il posa ses mains protectrice sur ses épaules avant de poser un baiser paternel sur son front, la faisant frissonner de part en part et la renvoyer aux baisers plus passionnés et animaux de quelques jours auparavant.

« Adieu, Sineàd. »

Elle refusa obstinément de répondre. De lever les yeux pour le voir partir. Ca n’arrivait pas. Elle le refusait. Il lui avait dit qu’il resterait évidemment dans sa meute mais qu’il devait couper toute relation avec elle. Ce n’était pas possible. Il ne pouvait pas. Il l’avait élevé. Il avait constitué l’essentiel de son univers. Il ne pouvait retirer l’oxygène de ses poumons comme il tentait de le faire. Lorsqu’elle n’entendit plus le bruit de ses pattes bruisser sur l’herbe, elle s’effondra à quatre pattes et laissa enfin sa part animale s’exprimer. Et elle courut, loin de tout, jusqu’à tout oublier. Sa voix, son odeur, sa peau, son parfum, son goût. C’était terminé. La dernière part de la famille Finnegan était aussi morte que les autres.

---

Des décennies plus tard,
Il était dans la pièce. Elle le sentait. Elle le savait présent et elle savait qu’il n’ignorait pas sa présence. Il avait seulement pris le parti de ne pas la relever. Stupide ! Comment avait-elle pu imaginer quoi que ce soit venant de sa part ? Il l’avait utilisé comme il avait utilisé ses parents et comme il utilisait la louve qui se tenait non loin de lui. Sineàd ! Calme-toi ! La louve redressa furieusement la tête vers Alpina qui la toisait de sa superbe. Malgré elle et malgré son envie de lui arracher la nuque, elle n’eut d’autre choix que de lui obéir. Un jour, elle allait être à sa place. Mais pour l’heure, elle se devait de courber l’échine et de laisser la Lupa imposer sa loi. Dès qu’elle eut la possibilité de partir de la réunion organisée, elle fila sans demander son reste. Tant qu’il était présent, elle ne savait être tranquille et était incapable de se maîtriser. Elle était en colère contre lui. Elle aurait voulu ne rien ressentir, être indifférente à celui qui avait tout représenté dans son existence depuis la mort de ses parents. Mais malgré elle, il continuait d’être l’astre luisant autour duquel elle tournait. Elle voulait être Lupa. Elle voulait lui montrer qu’elle n’avait pas besoin de lui, qu’elle était émancipée et lui faire regretter d’avoir pris cette décision. Mais elle voulait qu’il soit son Ulfric.

Elle avait récupéré ses vêtements pile à l’endroit où elle les avait laissé avec l’intention de sortir par la suite. Mais le revoir lui avait simplement donné envie de rentrer chez elle, de se faire couler un bain chaud et d’apprécier la chaleur ambiante en se prélassant dans ce dernier. Raison pour laquelle elle marchait dans le couloir conduisant à son appartement, le bruit de ses talons hauts amenuisé par la moquette de ce dernier. Alors qu’elle cherchait après ses clés dans son sac à main, elle redressa la tête juste avant que son nouveau voisin ne surgisse face à elle. Elle l’avait entendu emménager il y a quelques jours de cela mais il n’avait pas cru bon de devoir se présenter par simple politesse. Ce n’était pas bien grave, elle en avait fait de même lors de son arrivée. Un large sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle observait la silhouette appréciable du jeune homme. Il avait un magnifique regard bleu et elle se laissa à imaginer les sensations que pourraient lui procurer ses longues mains sur sa peau nue.
« Bonsoir. »
Elle s’humecta les lèvres et s’approcha tendant la main vers son voisin.
« On n’a jamais été présenté. Sineàd. »
« Gabriel. »
Il ressemblait à une proie pour la louve. Un cerf pris dans les lumières d’une voiture s’approchant à toute allure. Un innocent insecte hypnotisé par les multiples yeux de l’arachnide qui l’avait pris dans sa toile. Elle s’humecta les lèvres, son intention étant clairement annoncée par la façon dont elle penchait la tête sur le côté.
« Enchantée, Gabriel. »
Elle se rapprocha d’une démarche chaloupée et posa la main sur son col de veste, ne faisant guère attention à la tension qui envahissait son corps et ne laissait rien augurer de bon. Elle retira un cheveu qui traînait par là et lui adressa un léger sourire, démontrant que ses intentions étaient pures et totalement désintéressées, évidemment.
« Il faut que je vous invite boire un verre pour vous souhaiter la bienvenue comme il se doit. »
Elle plaça une longue mèche de cheveux roux derrière son oreille sans détacher son regard et sans s’éloigner véritablement, laissant sa chaleur de loup irradier vers le jeune homme. Elle n’avait jamais eu besoin de faire grand-chose, en général, ils lui tombaient tous tout cuit dans la main.
« Une autre fois peut être. »
Ou pas. Décontenancée, elle se reprit avant de perdre totalement la face mais il ne lui laissa pas le temps de parler à nouveau et s’éloigna vers l’ascenseur. Elle se retourna et leurs regards se fixèrent l’un l’autre une dernière fois avant que les portes métalliques ne se referment. Va pour le bain en solitaire … pour cette fois.


Dernière édition par Sineàd Finnegan le Jeu 14 Fév 2013 - 18:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageDim 13 Jan 2013 - 16:10


anecdote 2 : what a lovely way to burn.

Il n’y avait aucune issue. Il n’y en aurait jamais aucune. L’écureuil n’avait aucune chance face à la maîtrise du loup au pelage chatoyant qui rodait autour de ce dernier. Trop occupé par la noisette qu’il grignotait ingénument et inconscient du danger qui rodait, il ne remarqua pas immédiatement les pattes de velours du canin. Les pupilles dilatées de ce dernier ne le quittait pas des yeux alors qu’il envisageait toutes les tactiques possibles et les issues de fuite encore offertes à sa proie. Il ne devait lui laisser aucune chance. Evidemment pour limiter cette dernière, il aurait certainement utile d’attendre des comparses mais l’opportunité s’était présentée d’elle-même. Le loup s’approcha furtivement ventre à terre alors que le plus petit animal se redressait soudainement, ses grands yeux d’obsidiennes s’arquant avec surprise. Il en fit tomber son souper et moins de temps qu’il ne fallut au loup pour bouger une oreille s’évada avant de ne connaître une fin tragique. (x)

Le loup se laissa tomber sur ses pattes avant. Il n’avait pas tellement faim de toute manière et il devait aller travailler. Il s’ébroua avant de s’étirer, faisant craquer ses os, et de se mettre à courir à travers la nature dont la vie nocturne s’éveillait en douceur. Il ferma les yeux appréciant la sensation vivifiante de l’air frais sur son pelage, cette sensation de liberté intense que rien ne pourrait jamais battre. Nul sentiment n’était plus fort que celui de la liberté des lycanthropes et il n’existait rien d’autre au monde à laquelle ils ne tenaient plus. L’amour, l’instinct de meute, la peur, la faim n’étaient rien en comparaison de la liberté. Ils pouvaient évidemment mourir pour ces autres sentiments mais la liberté était un cran au dessus, l’avait toujours été et le serait toujours.

« Sineàd, bon sang ! » La rouquine posa un regard terne sur sa collègue de travail alors qu’elle pénétrait dans sa loge en tenue d’Eve. Elle haussa les épaules alors que Candice roulait des yeux vers le ciel. « Je commence vraiment à me demander si tu ne serais pas légèrement exhibitionniste. »
« Personne ne s’en est plaint jusqu’à présent. »
« Les gens normaux s’habillent pour sortir. »
« A quoi bon, je devrai me changer ici pour me dévêtir sur scène. Je te pensais moins prude. »
« Les mères de famille vont finir par porter plainte contre le club. »
« Leurs maris sont nos clients, je ne pense pas qu’ils les laisseraient faire. »
Candice leva les mains au ciel avant de les laisser retomber lourdement et le silence s’installa entre les deux jeunes femmes tandis qu’elle se préparait l’une et l’autre, se mettant en beauté pour plaire à leurs clients. Quant bien même ce qui les intéressait se situaient plus au sud.
« On a un groupe en chaleur ce soir »
« Comme tous les soirs. »
« Je déteste les enterrements de vie de garçon. »
Sineàd secoua négativement la tête. C’était ce qu’elle préférait. Ils étaient toujours nombreux et toujours prêts à glisser de nombreux billets. Et plus la soirée avançait, plus ils étaient suffisamment ivres pour ne pas différencier les billets de 10 dollars de ceux de 100.
« Showtime. »

Ils étaient quatre. Candice s’était arrogé le futur marié, certainement par simple défi de pouvoir lui faire regretter sa vie de célibataire, ainsi que le meilleur ami de ce dernier qui avaient les poches les mieux garnies. Mais pour une fois Sineàd ne s’en formalisait guère. A peine avait-elle pénétré le cercle intime des jeunes hommes qu’elle avait immédiatement remarqué ce grand type blond aux reflets cuivrés et aux yeux d’acier. Quelque chose détonnait en lui, quelque chose que ses camarades ignoraient sans doute. Un léger sourire sur ses lèvres, elle planta son regard dans le sien. Elle sut à l’instant où lui-même sut qu’ils étaient tout deux différents. Elle s’approcha de lui, glissant ses longues jambes entre celles du client dont elle ignorait encore le nom.
« C’est le moment de se détendre… ? »
« Dilwyn. »
« Dilwyn. »
Elle se saisit de la bouteille de tequila qui traînait sur la table et ignora royalement le quatrième larron qui, comble de malchance, ne pouvait que se contentait de regarder. Ce qui selon toute vraisemblance ne le gênait pas au vu de l’étroitesse soudaine de son pantalon. Elle lui adressa un léger clin d’œil avant de reporter son attention sur le jeune homme versant l’alcool dans le creux de sa gorge, le faisant tousser de surprise. Elle s’approcha et lécha les gouttes qui s’étaient échappés de ses lèvres sur son menton. Chassez le naturel canin, il revient au galop diraient certains.
« Qu’est ce que je peux faire pour vous, Dilwyn ? » murmura-t-elle son visage près trop près de son interlocuteur. « Une danse peut être ? »
Brutalement, elle se redressa et s’éloigna de quelque pas, faisant onduler son corps aux rythmes de la musique de jazz qui envahissait l’air ambiant. Souriante, elle ferma les yeux, se débarrassant progressivement de son haut de satin noir, ne révélant plus qu’un corset qui laissait encore beaucoup de place à l’imagination. Renversant la tête en arrière, elle émit un gémissement volontairement aux limites de la pornographie et fit chalouper ses hanches de manière de plus en plus sensuelle se passant délicatement les mains sur son cou, sur sa poitrine, son estomac et plus au sud. Elle rouvrit les yeux, un sourire éclatant sur ses lèvres, et se rapprocha du jeune homme.
« Le spectacle vous plaît ? »
« Très. »
Elle fit un petit mouvement de tête négatif lorsqu’elle vit sa main se rapprocher dangereusement. Il battit retraite. On ne touchait pas les strip-teaseuses. Mais l’inverse pouvait se faire. La louve enjamba ce qui était incontestablement un Outre et ne put s’empêcher de gémir en sentant la réponse purement physiologique de ce dernier à son invitation silencieuse.
Si la règle numéro 1 était de ne pas se laisser toucher par le client, il en existait d’autres. N°2 : ne jamais ressentir d’attirance pour un client. N°3 : ne jamais vouloir quelque chose qui ne vous appartenait pas. N°4 : ne jamais traverser les limites. C’était aussi simple que ça. Mais pour la toute première fois depuis qu’elle avait commencé à travailler, Sineàd les trouvait diablement compliqué.
« Vous aimeriez toucher, non ? »
Elle s’éloigna une fois de plus, laissant tomber son corset cette fois-ci, ses longs cheveux roux éclatants sur sa peau laiteuse, et remarqua immédiatement le changement de couleur dans les yeux désormais assombris de Dilwyn. En effet. Elle s’humecta les lèvres, venant s’installer de nouveau sur lui pour quelques secondes de délice, son dos contre sa poitrine, prenant appui sur ses hanches. Elle pencha la tête en arrière et lui murmura dans le creux du cou : « Je termine dans cinq heures. »
Elle se détacha brutalement de ce dernier, le laissant quelque peu en plan alors que les dernières notes s’évanouissaient. Elle lui jeta un clin d’œil par-dessus les épaules avant de rejoindre les coulisses. La nuit ne faisait que commencer.


Dernière édition par Sineàd Finnegan le Jeu 14 Fév 2013 - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageDim 13 Jan 2013 - 17:25

Une nouvelle louve ! Avec Jessica Chastain en plus !!!! I love you
J'aime ! Elle a l'air d'avoir un sacré caractère^^ J'ai hâte d'en voir plus.
Bonne continuation pour ta fiche ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Coghlan
YOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL

avatarYOU END UP FINDING THAT YOU HAUNT YOUR OWN LIFE + HOWL




Pseudonyme : maëva
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 716
Crédits : (avatar) addicted tragedy (signature) tumblr
Célébrité : gaspard ulliel
Âge du personnage : 760 ans (29)
Métier : peintre


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : neutre
Statut : bêta dominant
Capacités et inventaire :

MessageDim 13 Jan 2013 - 17:49

LN :brill:


The sound of iron shocks is stuck in my head, The thunder of the drums dictates the rhythm of the falls, the number of deads, the rising of the horns, ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run, away ▵ ©️endlesslove.
Hunt you down eat you alive
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageDim 13 Jan 2013 - 18:28

> Bichou. love Merci !! Jessica Chastain est absolument somptueuse, et gentille, et talentueuse ... bref j'arrête les fleurs qu'elle peut même pas recevoir. J'ai résisté et tenté de ne pas faire un loup mais une fois qu'on a un personnage en tête ... crazy

> Maëva. happy jitaime. Et je te complimente toi et Lisa une fois de plus. Ce forum est juste parfait. Bravo, vraiment. <3
Revenir en haut Aller en bas
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageDim 13 Jan 2013 - 20:16

Ca va en faire des loups :brill: Bienvenue, je plussoie le choix d'avatar I love you
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageDim 13 Jan 2013 - 20:58

Hélène est dans la place yeah
Bienvenue sur le forum ma belle, j'ai hâte de voir ce que tu nous réserves. Tu écris toujours de belles fiches. Juste un détail qui ne colle pas et que j'ai repéré au passage ; " Pour le moment, elle se contente d'être une simple Alpha sans réel pouvoir. " Sinéad est une dominée et de niveau 1, elle ne peut être une Alpha. Ce qui changera plus tard vu son caractère et ses ambitions ^^
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageMer 16 Jan 2013 - 23:42

- ruines. -> le poil cey le bien. Laughing Merci !!

- Lisa -> :porno: Merci ! J'espère que je ne décevrai pas alors. Embarassed
Me disais bien qu'il y avait quelque chose qui clochait. xD J'ai modifié. Et Sineàd, elle va défoncer les fesses d'Alpina. Mais pas aujourd'hui, aujourd'hui y a piscine. (oui, bon il est tard einh, #3615blaguepourrie est fermé)
Revenir en haut Aller en bas
Abaigeal MacLean
i believe that after we're gone
the spirit carries on ƒ 4

avatari believe that after we're gonethe spirit carries on ƒ 4




Pseudonyme : ruines. (clarisse)
En ville depuis le : 22/12/2012
Nombre d'insultes postées : 83
Crédits : mattress hole.
Âge du personnage : 34 ans, 284 ans en réalité.
Métier : historienne.


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Ethique et Morale
Statut : Indiquez le statut, le rang, de votre personnage au sein de sa race/ Pour les sorciers, indiquez si vous êtes mage, médium ou nécromancien(ne)
Capacités et inventaire :

MessageSam 19 Jan 2013 - 16:33

Appelle moi par mon prénom, par pitié Laughing
Revenir en haut Aller en bas
“ Invité
Invité
avatar






MessageLun 21 Jan 2013 - 18:46

MA BS :brill: :brill: :brill: :brill: :brill: AVEC SA REINE :brill: :brill: :brill: love
Revenir en haut Aller en bas
Una MacLean
there's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane

avatarthere's a ghost in my lungs and it sighs in my sleep ★ hurricane




Pseudonyme : purple rain ★ lisa
En ville depuis le : 03/11/2011
Nombre d'insultes postées : 691
Crédits : avatar : swan - gif : tumblr - quote : never let me go, film
Célébrité : emilia clarke
Âge du personnage : 27 ans
Métier : Détective privé - elle s'occupe uniquement des affaires dans lesquelles sont mêlées les Outres


MANUSCRIT D’ÉMERAUDE
Orientation : Chaotique Bon
Statut : Nécromancienne
Capacités et inventaire :

MessageSam 9 Mar 2013 - 18:00

Hey beauté fatale Cool

L'histoire est bien et originale, j'aime beaucoup tout comme Maëva !
On a juste repéré des erreurs dans la première partie quand tu parles de ta première transformation. En fait c'est faux puisque la jeune femme vient du monde d'en bas dans lequel elle évoluait sous sa forme de louve puisqu'il s'agit de sa véritable forme. C'est en venant sur Terre qu'ils ont réussi à adopter un physique humain.
Donc chaque transformation est douloureuse et la première (du loup à l'humain) a pu être la pire de toute oui. Mais comme tu le formule ici ce n'est pas bon.

Ho et sinon, j'approuve le coup du Eros mdr



❝ Before the storm it was pitch black
Je pense que j'avais perçu qu'au-delà de cette ligne il y avait quelque chose de plus dur et de plus sombre et que je ne le voulais pas. Ni pour moi, ni pour aucun autres... - never let me go

Revenir en haut Aller en bas
“ Contenu sponsorisé







Message

Revenir en haut Aller en bas
 

SINEAD ➝ « the lady is a tramp. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lady and the Tramp • Jaevy
» Single Lady - Timberlake Parody
» The Lady
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Lady canichette Toy 12 ans (14) verson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∫ burn your life now :: anciennes fiches-